Maternité: accoucher naturellement à l’hôpital, c’est possible à Lyon!

Le Centre Hospitalier Lyon Sud-HCL ouvre un pôle physiologique pour un accouchement naturel offre aux futures mamans, dont la grossesse le permet, la possibilité de donner naissance à leur enfant dans un cocon consacré à l’accouchement naturel. Elles y sont encadrées par des sages-femmes qui veillent au bon déroulement de l’accouchement et peuvent les orienter en cas de problème vers une prise en charge médicale adaptée.
Le Centre Hospitalier Lyon Sud-HCL ouvre un pôle physiologique pour un accouchement naturel offre aux futures mamans, dont la grossesse le permet, la possibilité de donner naissance à leur enfant dans un cocon consacré à l’accouchement naturel. Elles y sont encadrées par des sages-femmes qui veillent au bon déroulement de l’accouchement et peuvent les orienter en cas de problème vers une prise en charge médicale adaptée.

Des équipements pour tout le confort 

Une salle d’accouchement a été aménagée spécifiquement pour cette nouvelle prise en charge, avec des équipements adaptés. Un ballon et une galette de mobilisation permettent ainsi, en utilisant différentes positions, d’aider à la dilatation du col de l’utérus. Une chaise d’étirement est également mise à disposition équipée d’une liane en tissu pour s’étirer le dos et mobiliser le bassin. Cette posture «suspendue» libère le bassin et aide le bébé à descendre. Un monitoring et une péridurale mobiles peuvent du reste être proposés si la future maman souhaite se déplacer.
«Tous ces équipements ont pour but de soulager les douleurs dues aux contractions et de faciliter l’accouchement, et cela de manière naturelle.» explique Eva Ballester, cadre sage-femme à la maternité du Centre Hospitalier Lyon Sud-HCL.

Aux petits soins pour plus de sérénité

Les patientes choisissant l’accouchement physiologique bénéficient en outre de séances d’acupuncture et d’autohypnose pour un accompagnement en sérénité, d’une chambre individuelle équipée d’une baignoire pour bébé et d’un lit convertible pour le papa, d’une salle commune en libre accès pour prendre les repas entre mamans ou recevoir ses proches. Ils ont aussi la possibilité de choisir les horaires de soins, dispensés par les sages-femmes et les auxiliaires de puériculture.
Ce nouveau pôle physiologique s’ajoute à ceux déjà mis en place dans les maternités de l’hôpital de la Croix-Rousse-HCL et de l’hôpital Femme Mère Enfant-HCL et étend ainsi l’accès à un accouchement naturel en milieu hospitalier pour les femmes lyonnaises. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.