Maternité : Montpellier inaugure ses nouvelles urgences obstétricales

Avec 3 650 naissances et 10 000 passages aux urgences gynécologiques et obstétricales en 2016, l’activité obstétricale du CHU de Montpellier est la plus importante de l'Occitanie Est. Pour répondre à cette affluence le CHU a rénové et agrandi la salle des naissances créée en 1992 et édifié un bâtiment modulaire dédié aux urgences obstétricales. Un investissement de 2M€.
Avec 3 650 naissances et 10 000 passages aux urgences gynécologiques et obstétricales en 2016, l’activité obstétricale du CHU de Montpellier est la plus importante de l’Occitanie Est. Pour répondre à cette affluence le CHU a rénové et agrandi la salle des naissances créée en 1992 et édifié un bâtiment modulaire dédié aux urgences obstétricales. Un investissement de 2M€.

Urgence : des parcours fléchés

Les parcours des patients ont été distingués en urgences obstétricales et urgences gynécologiques. La nouvelle organisation a nécessité le recrutement de 24 professionnels dont 1 médecin, 4.80 ETP sages-femmes, 8.5 ETP infirmiers, 6 AS.
Seule maternité publique de Montpellier, la maternité du CHU est implantée au sein de l’hôpital Arnaud de Villeneuve. De niveau III, elle prend en charge les grossesses et les accouchements normaux mais aussi les pathologies les plus graves et les situations les plus à risques.

Suivant la croissance démographique, l’activité de la maternité du CHU de Montpellier a beaucoup progressé depuis son ouverture en 1992.

Soucieux d’offrir une prise en charge optimale aux futures mamans et de réduire l’attente des parturientes, le CHU de Montpellier a renforcé son personnel, agrandi et modernisé son bloc obstétrical qui satisfait aux normes de sécurité en vigueur. 
Opérationnelle depuis le 1er juin 2017, cette structure d’accueil attenante à la salle des naissances a permis de quasiment supprimer le temps d’attente pour les urgences obstétricales. Les parcours plus fluides contribuent à renforcer la qualité et la sécurité des prises en charge. Enfin, la création d’un 2ème espace physiologique et la rénovation des salles d’accouchement répond à la demande des patientes et à leurs projets de naissances personnalisés.
Le personnel apprécie ces nouvelles conditions de travail qui impulsent dynamisme et motivation au sein des équipes médicales et soignantes. 

Les données repères de la nouvelle maternité

– 7 salles d’accouchement en parfaites conformité avec les normes de qualité et de sécurité dont 2 espace physiologiques et un espace bain indépendant.
– 2 salles de dilatation dans la partie naissance
– 3 salles de dilatation dans les urgences obstétricales
– 3 box de consultation

La surface du bâtiment modulaire en extension sera de 250 m².
Le Coût total des travaux et de l’équipement pour le bâtiment modulaire, ainsi que la rénovation des salles de naissances s’élève à : 2 016 480 €.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.