Maurice Lévy contre « l’hôpital bashing »

" Pourquoi ne raconte-t-on jamais ce qui se passe de bien dans les hôpitaux ?", le grand maître en communication, président du Conseil de surveillance de Publicis et président de l'Institut Weizmann France, s'interroge sur la façon dont l'hôpital voit trop souvent dévaloriser son image.

" Pourquoi ne raconte-t-on jamais ce qui se passe de bien dans les hôpitaux ?", le grand maître en communication, président du Conseil de surveillance de Publicis et président de l’Institut Weizmann France, s’interroge sur la façon dont l’hôpital voit trop souvent dévaloriser son image.
Confronté ces derniers mois à l’hospitalisation de proches, Maurice Lévy a pris toute la mesure en tant qu’usager des a priori négatifs dont il était nourri. Il rend hommage au micro de Réseau CHU à ces hommes et ces femmes qui font l’hôpital: "des gens de valeur, compétents et véritablement soucieux de la santé de leurs patients"
Cliquez sur la photo pour voir la vidéo

Betty Mamane

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.