Médecine nucléaire : 2 examens en 1 grâce à la gamma camera hybride

gamma camera hybride Le CHR annonce l'acquisition d'un appareil d'imagerie hybride (TEMP –TDM Symbia T2) qui combine une gamma camera pour les scintigraphies et un scanner intégré pour les coupes. Evolution majeure en médecine nucléaire, le couplage de ces deux techniques améliore la précision de localisation des lésions tumorales, cervicales ou thoraco-abdominales. Aujourd'hui, ses applications dépassent le champ de la cancérologie. Utilisé également en rhumatologie ou pour des pathologies traumatiques, il permet d'augmenter les performances du scanner en facilitant la détection de certaines lésions de faible taille. En réalisant deux examens en un, un grand nombre de patients évite le recours à d'autres explorations.

Le CHR annonce l’acquisition d’un appareil d’imagerie hybride (TEMP –TDM Symbia T2) qui combine une gamma camera pour les scintigraphies et un scanner intégré pour les coupes. Evolution majeure en médecine nucléaire, le couplage de ces deux techniques améliore la précision de localisation des lésions tumorales, cervicales ou thoraco-abdominales. Aujourd’hui, ses applications dépassent le champ de la cancérologie. Utilisé également en rhumatologie ou pour des pathologies traumatiques, il permet d’augmenter les performances du scanner en facilitant la détection de certaines lésions de faible taille. En réalisant deux examens en un, un grand nombre de patients évite le recours à d’autres explorations.

La scintigraphie, technique d’imagerie fonctionnelle, permet d’étudier le fonctionnement des organes grâce à la détection externe d’un traceur radio-pharmaceutique préalablement administré au patient (par inhalation, injection ou ingestion). Les désintégrations des atomes radioactifs du produit radiopharmaceutique vont permettre d’obtenir des images caractérisant des processus biochimiques et physiopathologiques. Le scanner apporte une information anatomique.

Le CHR d’Orléans, seul établissement à posséder cet équipement dans le Loiret, a réalisé un important investissement
Le coût de l’équipement est de 670 000 € TTC, sa maintenance est chiffrée à 70 000 € TTC par an. Les travaux d’installation d’un montant de 190 000 € TTC ont duré 5 mois.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.