MedQual, des informations de Qualité sur les Médicaments

MedQual, centre d'information et de ressources à vocation régionale pour le bon usage des médicaments, conduit une action spécifique sur le bon usage des antibiotiques afin de contribuer à l'objectif national de diminuer la consommation d'antibiotiques de 25% d'ici 2005.

MedQual, centre d’information et de ressources à vocation régionale pour le bon usage des médicaments, conduit une action spécifique sur le bon usage des antibiotiques afin de contribuer à l’objectif national de diminuer la consommation d’antibiotiques de 25% d’ici 2005.

Avec 80 millions de prescriptions par an, la France est le premier consommateur européen d’antibiotiques.
Ce phénomène a longtemps été négligé du fait de la commercialisation régulière de nouveaux antibiotiques aux performances accrues. Mais la conséquence est grave : la sélection des bactéries résistantes est un effet inéluctable du mésusage des antibiotiques. Elle s’est amplifiée tant en ville qu’à l’hôpital, en raison de l’augmentation de l’utilisation de ces médicaments et en raison d’un usage pas toujours rationnel.
Un an après le lancement du programme de l’Assurance Maladie sur le bon usage des antibiotiques, on note une diminution de 10,2% de leur consommation.

MedQual, centre d’information et de ressources à vocation régionale pour le bon usage des médicaments, conduit une action spécifique sur le bon usage des antibiotiques afin de contribuer à l’objectif national de diminuer la consommation d’antibiotiques de 25% d’ici 2005. Pour ce faire, MedQual bénéficie d’un financement de l’URCAM Pays de la Loire (Fonds d’Aide à la Qualité des Soins de Ville). Cette action est soutenue par un réseau de médecins, pharmaciens et odontologistes des cinq départements de la région, spécialisés en antibiothérapie. Elle s’adresse à l’ensemble des acteurs de santé de la région appelés à prescrire, délivrer et administrer des antibiotiques.

MedQual ouvre ses portes le 5 janvier 2004 et propose :

– un site Internet (http://medqual.chu-nantes.fr). Ce site possède un espace accessible à tout public et un espace réservé aux professionnels de santé qui y trouveront :
– une synthèse des référentiels nationaux et locaux validés par les experts
– une mise en commun des travaux et expériences locales
– des informations pratiques d’aide à la prescription et à l’administration des antibiotiques, pour les enfants et les personnes âgées par exemple
– une veille épidémiologique :
– suivi du profil de sensibilité aux antibiotiques de bactéries responsables d’infections communautaires, grâce à un réseau régional de laboratoires d’analyses biologiques et médicales
– alerte épidémique régionale

– un forum de discussion et une lettre d’actualités permettront une communication interactive au quotidien

– un conseil en ligne (9h-17h30 les jours ouvrables) : tel : 02.40.08.41.62

L’impact de l’action de MedQual sera évaluée par la réalisation d’enquêtes de pratiques auprès des professionnels de santé de la région Pays de la Loire

MedQual est animé par :
– une équipe de pharmaciens et de médecins permanents,
– un réseau d’experts en antibiothérapie, hospitaliers et communautaires,
et bénéficie d’un fonds documentaire actualisé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.