« Merci à nos bienfaiteurs ! » une soirée pour exprimer sa reconnaissance

Pour remercier l’ensemble de ses bienfaiteurs et témoigner du bel élan de générosité qu’il suscite tout au long de l’année, le CHU de Dijon Bourgogne organise première soirée dédiée à ses donateurs, le 13 septembre 2016. Placé sous le signe de la convivialité, cet événement sera l’occasion de dresser un panorama des grands projets du CHU rendus possibles grâce à la philanthropie. Il permettra d’évoquer les perspectives nouvelles et de présenter la plateforme de dons en ligne.
Pour remercier l’ensemble de ses bienfaiteurs et témoigner du bel élan de générosité qu’il suscite tout au long de l’année, le CHU de Dijon Bourgogne organise première soirée dédiée à ses donateurs, le 13 septembre 2016. Placé sous le signe de la convivialité, cet événement sera l’occasion de dresser un panorama des grands projets du CHU rendus possibles grâce à la philanthropie. Il permettra d’évoquer les perspectives nouvelles et de présenter la plateforme de dons en ligne.

Particuliers, clubs-services, associations, entreprises… Nombreux sont les généreux donateurs qui contribuent à améliorer le bien-être des patients au travers de leurs dons, de leurs actions ou du temps qu’ils consacrent à l’établissement. Selon le souhait des mécènes, les dons peuvent être affectés à la recherche, à l’acquisition de certains matériels, à des services précis (pédiatrie, personnes âgées…) ou encore être adressés plus globalement à l’hôpital. Qu’il s’agisse de dons en numéraire, en nature ou par le biais d’une présence humaine, tous ces gestes philanthropiques viennent à l’appui des moyens humains et matériels déployés par le CHU pour remplir ses missions d’accueil et de soins.
Ainsi, en 2015, les services de réanimation chirurgicale adultes ont par exemple pu se doter de sonomètres. Ces équipements permettent aujourd’hui aux services concernés d’approfondir leur réflexion quant à la qualité de leur environnement sonore. Ils contribuent ainsi à améliorer la prise en charge des patients.
La soirée des bienfaiteurs sera l’occasion de dévoiler les deux nouveaux projets pour lesquels le CHU fait appel à la générosité publique et qui seront mis en ligne en ce mois de septembre.

1. Un espace famille à la maternité
Le CHU prévoit de créer un espace de rencontres et de partage convivial et spacieux pour les jeunes mamans et leur entourage En proposant de nouvelles modalités de prises en charge, et en dépassant l’approche médicale inhérente à l’accouchement, les équipes de la maternité du CHU Dijon Bourgogne s’investissent pour améliorer la convivialité ainsi que l’accueil des parents et de leurs enfants. Aujourd’hui, elles souhaitent aller plus loin en leur offrant un lieu de vie spacieux, espace d’attente, de rencontres et de partage convivial pour les jeunes mamans, mais aussi pour accueillir les visiteurs (papas, autres enfants, famille…). Cet espace sera doté de fauteuils confortables, d’un espace de jeux pour les plus jeunes, de tablettes intégrant de nombreuses informations sur la prise en charge des nouveaux nés…

2. Améliorer l’accueil des parents en néonatalogie
Les unités de Réanimation Néonatale et de Soins Intensifs Néonatals prennent soin des nouveau-nés malades, souvent nés prématurément, pour des périodes parfois longues. L’environnement hautement technique peut être perturbant pour le nouveau-né et ses parents. Considérés comme des partenaires des soins,  leur présence est un atout indiscutable pour le bien être du tout petit et de sa famille. Pour recevoir ces adultes dans de meilleures conditions, de jour comme de nuit, l’équipe souhaite acquérir des équipements plus confortables et prévoit de commander des fauteuils convertibles multifonctions.

Focus sur la plateforme de dons en ligne
Lancée il y a un an environ, la plateforme de dons en ligne https://don.chu-dijon.fr/formulaire-don_generique soutient les projets innovants portant sur une amélioration tangible du séjour du patient – en dehors de tout équipement qu’un établissement hospitalier est tenu d’acquérir.
Sur la plateforme, le généreux donateur trouvera toutes les facilités pour régler le montant de son choix et pour en déterminer l’affectation. Il pourra aussi trouver des renseignements concernant les déductions fiscales.
Novateur, le CHU Dijon Bourgogne reste parmi les premiers CHU de France à s’être doté d’un tel outil de centralisation des dons autour de projets clairement identifiés.
A ce jour, la plateforme du CHU a permis de récolter la somme de 13 000 €. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.