Messagerie sécurisée : 400 professionnels de santé connectés en Auvergne

Grâce à la messagerie sécurisée nationale MSSanté, le CHU de Clermont-Ferrand (63), le CH de Montluçon (03) et le Centre de lutte contre le Cancer Jean-Perrin (63) échangent en direct avec 400 professionnels de santé. Ces derniers reçoivent par voie électronique, en toute sécurité et confidentialité, les comptes-rendus dématérialisés d’hospitalisation et de consultation de leurs patients suivis dans ces trois établissements.

Grâce à la messagerie sécurisée nationale MSSanté, le CHU de Clermont-Ferrand (63), le CH de Montluçon (03) et le Centre de lutte contre le Cancer Jean-Perrin (63) échangent en direct avec 400 professionnels de santé. Ces derniers reçoivent par voie électronique, en toute sécurité et confidentialité, les comptes-rendus dématérialisés d’hospitalisation et de consultation de leurs patients suivis dans ces trois établissements.
Les avantages sont multiples : meilleure coordination entre acteurs de santé et meilleure fluidité du parcours du patient, gain de temps dans les échanges, gain d’espace et de classement pour l’archivage des documents grâce à la mise en place de process numériques. . Ce service permet aussi de trouver facilement un correspondant dans l’annuaire certifié des professionnels de santé.
Mode d’emploi
Pour bénéficier de la messagerie sécurisée, les professionnels munis de leur carte CPS doivent se  connecter au site www.mssante.fr et suivre les instructions simples et rapides
MSSanté, messagerie électronique totalement sécurisée et gratuite est réservée aux professionnels de santé qu’ils travaillent en établissement ou en ville. Son utilisation garantit le respect de la confidentialité des données des patients.
Une réunion de présentation du service FOCUS MSSANTÉ est prévue à Clermont-Ferrand, le 5 novembre 2015

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.