Mieux accueillir en rapprochant administratifs et gestionnaires

L'amélioration des circuits comptables et administratifs entre le CHU de Nice et le Trésor Public a été officialisée par la signature d'une convention en mai 2006 ; aboutissement d'une démarche volontariste et partenariale.

L’amélioration des circuits comptables et administratifs entre le CHU de Nice et le Trésor Public a été officialisée par la signature d’une convention en mai 2006 ; aboutissement d’une démarche volontariste et partenariale.

Cette collaboration vise à améliorer l’efficacité des circuits comptables et financiers, mais aussi à engager des actions innovantes dans les domaines :
– de la dimension humaine de l’accueil administratif des patients
– du rapprochement des services gestionnaires et comptables
– du développement du conseil financier, de l’expertise et de l’évaluation
– de la reconfiguration des chaînes administratives des dépenses et des recettes
– de l’amélioration de la qualité comptable en partenariat

Le CHU de Nice et le Trésor Public s’engagent à renforcer leur collaboration par la recherche de solutions communes aux difficultés rencontrées par les usagers comme par exemple raccourcir les délais, simplifier les démarches et autres initiatives d’amélioration.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.