Mieux circuler, désengorger les urgences, développer l’ambulatoire : les recommandations du Forum citoyen

25 Angevins invités par le CHU d'Angers à poser leur regard sur le fonctionnement de l'hôpital ont rendu leurs conclusions jeudi 23 mai 2013 préconisant l’amélioration de 14 points sensibles portant sur l’accessibilité des pavillons, l’organisation des urgences et l’extension de l’activité ambulatoire.

25 Angevins invités par le CHU d’Angers à poser leur regard sur le fonctionnement de l’hôpital ont rendu leurs conclusions jeudi 23 mai 2013 préconisant l’amélioration de 14 points sensibles portant sur l’accessibilité des pavillons, l’organisation des urgences et l’extension de l’activité ambulatoire.

Yann Bubien, directeur général et le Docteur Pézard, vice-président de la commission médicale d’établissement, ont été sensibles à la pertinence des propositions du Forum citoyen. Leurs remarques seront intégrées au projet d’établissement 2013 à 2017.

Les citoyens préconisent notamment de faciliter le déplacement et le repérage au sein du CHU, d’améliorer le stationnement. Sur ces points, l’établissement a fait réaliser un audit d’accessibilité dont les conclusions apparaissent être en parfaite cohérence avec les propositions du Forum. De même, pour améliorer l’orientation dans son enceinte pavillonnaire -qui s’étend sur 36 hectares- le CHU a engagé un travail de refonte du plan. L’amélioration de l’accessibilité, de l’accueil et de l’information s’étend à l’espace numérique avec le projet de restructuration générale du site internet du CHU.
La seconde série de recommandations concerne les urgences. Le Forum propose de mettre en place plusieurs mesures pour améliorer le confort, la prise en charge du patient et sa sortie des urgences. Des efforts sont activement menés pour désengorger ce service, notamment en favorisant l’accès direct aux unités spécialisées. L’optimisation de la sortie des urgences est aussi un axe de travail majeur du projet médical, pierre angulaire du projet d’établissement.

Enfin, le troisième groupe a travaillé sur le parcours du patient. Le développement de la chirurgie ambulatoire, l’amélioration de l’organisation des consultations ou du dispositif d’annonce en cancérologie et de pathologies graves figurent parmi les préoccupations des citoyens et se retrouveront parmi les axes d’amélioration prioritaires du projet d’établissement. En effet, la majorité de ces recommandations fait écho à des problématiques déjà repérées et pour lesquelles des actions correctrices sont en cours.

En savoir plus sur le jury citoyen
Le CHU d’Angers élabore actuellement son projet d’établissement 2013 à 2017 a sollicité 25 citoyens à participer à son élaboration. Leurs recommandations émanent des observations faites au CHU lors d’une expérience personnelle, ou lors de la journée de découverte organisée en mars. Les 25 citoyens avaient alors visité les urgences et le service d’urologie, puis rencontré la direction du CHU d’Angers.

Quatre réunions ont suivi cette première journée de découverte en avril et en mai. Les citoyens du Forum ont rapidement exprimé leurs questionnements et remarques, pour ensuite les mettre en perspective et préconiser des solutions. Trois groupes de travail se sont formés autour des thématiques suivantes : l’accueil et l’information au sein du CHU, les urgences et le parcours du patient.

Le Forum citoyen est invité à suivre leur action  jusqu’en 2017 et à apprécier leur impact sur la qualité de l’accueil et des soins.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.