Mieux vivre son rôle d’aidant au quotidien : une formation en 6 temps

8,3 millions de proches aidants soutiennent une personne malade, en situation de handicap ou de dépendance. Pour qu'ils ne se sentent pas seuls et disposent des connaissances et compétences qui leur faciliteront la tâche, le CHU d'Angers et l'Association Française des Aidants organisent des formations à leur attention.
8,3 millions de proches aidants soutiennent une personne malade, en situation de handicap ou de dépendance. Pour qu’ils ne se sentent pas seuls et disposent des connaissances et compétences qui leur faciliteront la tâche, le CHU d’Angers et l’Association Française des Aidants organisent des formations à leur attention.
"On devient proche aidant pour différentes raisons et souvent malgré soi, sans même le savoir parfois, et presque toujours sans y être préparé. Sans avoir eu le temps de se questionner non plus, de prendre un certain recul afin d’analyser la situation pour mieux la comprendre." constate un proche aidant. 
La formation ne leur apprendra pas à se substituer aux professionnels "Bien au contraire ! C’est un temps pour soi, un chemin dans lequel on s’aventure pour y puiser ses propres réponses. Les modules de formation ont été construits en ce sens, comme un parcours libre où chacun construira ses solutions pour mieux vivre son rôle d’aidant au quotidien" précisent les organisateurs.

Une formation comme un parcours d’accompagnement en 6 sessions de 3h chacune, de janvier à mars 2019 

Mardi 15 janvier 2019 Module 1 : Quand la maladie, le handicap s’immisce dans la relation au proche
Mardi 22 janvier 2019 Module 2 : Etre aidant : une posture, des besoins, des attentes et des limites
Mardi 29 janvier 2019 Module 3 : La relation au quotidien avec son proche
Mardi 5 février 2019 Module 4 : Trouver sa place avec les professionnels
Mardi 26 février 2019 Module 5 : Comment s’y prendre avec son proche pour les gestes de la vie quotidienne
Mardi 5 mars 2019 Module 6 : Comment concilier sa vie d’aidant avec sa vie personnelle et sociale ?
La Formation des Aidants, développée par le CHU d’Angers et l’Association Française des Aidants, est soutenue par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) et par l’AG2R La Mondiale

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.