Modernisation du CHUGA : conforter et pérenniser l’excellence de la filière urgence vitale

Avec 700 polytraumatisés graves soignés au Trauma Center en 2015, le CHU Grenoble Alpes (CHUGA) possède le service accueillant le plus d'urgences vitales de France. L'établissement qui a lancé un vaste chantier de modernisation 2016-2020 se prépare à construire un nouveau plateau technique dédié aux urgences. Un investissement de 60 millions d’euros.

Avec près de 700 polytraumatisés graves soignés au Trauma Center en 2015, le CHU Grenoble Alpes (CHUGA) possède le service accueillant le plus d’urgences vitales de France. L’établissement qui a lancé un vaste chantier de modernisation 2016-2020 se prépare à construire un nouveau plateau technique dédié aux urgences pour optimiser la prise en charge des patients. Un investissement de 60 millions d’euros.

Un nouveau bâtiment ultra performant dédié aux urgences et aux réanimations
Etablissement de référence et de recours des hôpitaux de l’arc alpin, un bassin de vie accueillant 2 millions de personnes, le CHUGA possède une expertise reconnue sur le plan national et international en traumatologie. Particulièrement sollicité en été comme en hiver du fait de l’accidentologie de montagne, l’établissement public de santé a déployé une organisation unique en France. Il dispose ainsi de deux structures dédiées spécifiquement aux urgences traumatologiques : le service des urgences traumatologiques pour les traumatismes simples et le déchocage pour les urgences graves : trauma center.

100 000 passages aux urgences
Le CHUGA compte aujourd’hui 11 blocs opératoires avec plus de 40 salles d’opération couvrant l’ensemble des spécialités chirurgicales (neurochirurgie, chirurgie digestive, orthopédie, chirurgie ORL, chirurgie maxillo-faciale, ophtalmologie et chirurgie vasculaire). Avec près de 230 000 cas traités par le SAMU, plus de 100 000 passages aux urgences, près de 5 000 interventions au bloc opératoire d’urgence, près de 2 000 sorties héliportées et plus de 1 000 déchocages par an en moyenne,  le CHUGA est le centre de référence du réseau de soins en traumatologie de l’arc Alpin.

En 2015, 700 polytraumatisés graves ont ainsi été accueillis au Trauma Center du CHUGA, un chiffre qui fait de ce service dédié aux urgences vitales le premier de France, pour la deuxième année consécutive. En proximité immédiate des blocs opératoires, et tout particulièrement du bloc central des urgences le trauma center de Grenoble est classé niveau 1, niveau le plus élevé au monde.
Soucieux de maintenir ce niveau d’excellence et d’améliorer encore la prise en charge des patients, le CHUGA s’engage aujourd’hui dans la construction d’un nouveau plateau technique qui verra le jour en 2019.  Ce futur bâtiment regroupera le service d’accueil des urgences, les réanimations, les unités de surveillance continue chirurgicales et médicales et l’hélistation en toiture
Les services des urgences du site Sud et de l’Hôpital Couple Enfant (pédiatrie et gynécologie-obstétrique) ne seront pas amenés à déménager.
Plus grand, plus moderne et encore plus accessible, le nouveau plateau technique du CHUGA permettra à l’établissement public de santé de renforcer sa filière urgence vitale, déjà à la pointe. Inscrit dans le nouveau projet d’établissement 2016-2020, cette opération de 60 millions d’euros sera officiellement lancée le vendredi 18 novembre 2016 avec la pose de la première pierre du nouveau plateau technique.
Le nouveau plateau technique du CHUGA en chiffres
–       Un plateau à la pointe de la technologie
–       Une superficie de 12 000 m2
–       24 boxes d’urgence pour 65 000 passages/an
–       47 lits de réanimation et 22 lits de surveillance continue
–       2 000 mouvements annuels d’hélicoptères
–       Un investissement de 60 millions d’euros

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.