Montpellier 8ème au classement des hôpitaux du Point 2016

8ème au classement national, parmi les 10 premiers dans 15 spécialités. Pour le CHU de Montpellier, ce très bon résultat témoigne de l'excellence des prises en charge proposées par les équipes médicales et de la dynamique de son activité. 1er pour les anévrismes cérébraux, la chirurgie de l'obésité et la chirurgie des glandes salivaires, le CHU de Montpellier explique ses trois grands succès.
8ème au classement national, parmi les 10 premiers dans 15 spécialités. Pour le CHU de Montpellier, ce très bon résultat témoigne de l’excellence des prises en charge proposées par les équipes médicales et de la dynamique de son activité. 1er pour les anévrismes cérébraux, la chirurgie de l’obésité et la chirurgie des glandes salivaires, le CHU de Montpellier revient sur ses trois grands succès.
Anévrismes cérébraux 
Pour la deuxième année consécutive, le Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle du CHU de Montpellier est premier sur le classement des hôpitaux du Point. Cette première place assoit la reconnaissance d’une nouvelle spécialité à la fois clinique (14 lits d’hospitalisation) et Technique (1 600 procédures) créée à Montpellier en 1998 avec l’arrivée du Pr Alain Bonafé, et actuellement menée par son élève le Pr Vincent Costalat. Comparable à la cardiologie interventionnelle, les maladies vasculaires du cerveau (comme les AVC ou les anévrismes) sont prises en charge par des neuroradiologues interventionnels qui privilégient les interventions mini-invasives, en passant dans les artères, à partir du pli de l’aine, rejoignent le cerveau sans l’ouvrir.
Avec une croissance d’activité de 72% en 5 ans, la neuroradiologie montpelliéraine projette de continuer sa structuration en recrutant des ressources médicales et paramédicales de talent et en s’équipant d’une troisième salle d’angiographie cérébrale ultra-moderne dont, première en Europe, 20% sera consacrée à la recherche
La chirurgie de l’obésité 
En quelques années, la chirurgie bariatrique est devenue une discipline incontournable de la chirurgie digestive en raison de l’augmentation de la prévalence de l’obésité, de l’échec quasi constant des prises en charges médicales de l’obésité sévère, ainsi que par un rapport bénéfice/risque de ces opérations de plus en plus intéressant pour les patients. En France, en 2015, 49 500 opérations ont été réalisées dont environ 500 au CHU de Montpellier.
L’équipe pluridisciplinaire du CHU de Montpellier est reconnue au niveau national (1ère place classement du Point en 2014, 2ème place en 2015, 1ère place en 2016) et international dans ce domaine. En effet, les chirurgiens de l’hôpital St Eloi échangent régulièrement notamment par télémédecine avec des spécialistes internationaux. Cette équipe, dirigée par le Pr David Nocca, (Directeur scientifique de la société Française de chirurgie Obésité et Président Fondateur de la Ligue contre Obésité), est composée de chirurgiens, endocrinologues, anesthésistes-réanimateurs, gastroentérologues, diététiciennes, psychologues, psychiatres, kinésithérapeutes… qui préparent, évaluent et suivent ensemble ces patients au long cours.
La chirurgie des glandes salivaires 
Les glandes salivaires (parotides, sous maxillaires et glandes accessoires) sont le siège d’une grande variété de pathologies tumorales, des canaux excréteurs et inflammatoires (tumeurs, infections, obstacles des voies salivaires). Leur prise en charge fait obligatoirement intervenir de nombreux professionnels autour de chaque patient : radiologues spécialisés, anatomopathologistes experts nationaux, équipe soignante, kinésithérapeutes, chirurgiens et oncologues experts. 
Le développement de la chirurgie endoscopique par sialendoscopie a révolutionné le traitement (destruction et extraction) des lithiases des conduits salivaires. Elle permet de détruire les calculs obstruant les conduits salivaires sans devoir retirer la glande salivaire, et sans laisser de cicatrices. De nombreuses avancées sont également faites dans le traitement des tumeurs (bénignes et cancéreuses), en matière de diagnostic, d’imagerie, de chirurgie et d’oncologie. Cette pratique multidisciplinaire de niveau international a été illustrée lors des Journées des Glandes Salivaires de Montpellier, évènement tenu à la Faculté de médecine en Juin dernier : http://www.journee-glandes-salivaires.fr/
L’Unité de Cancérologie Tête et Cou dont le responsable est le Pr Renaud Garrel ainsi que l’Unité de Pathologie Cervico Faciale (Dr César Cartier, Responsable, et Dr Guillemette Pierre) souhaitent continuer à proposer une excellente prise en charge en matière d’endoscopie interventionnelle, avec l’acquisition de dispositifs de lithotripsie interne (stone breaker®) dont le CHU de Montpellier va bientôt se doter en routine et soutenir le projet de protron-thérapie porté par le site de Montpellier. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.