Montpellier un nouveau logo Bleu pour la santé, Orange pour le rayon de soleil

En symbiose avec l'établissement, la communication du CHU de Montpellier multiplie les projets d'ampleur : refonte des sites internet et intranet, campagne de valorisation de ses personnels, rapprochement avec la médecine de ville, actualisation des annuaires et maintenant... la conception d'un nouveau logo aux formes douces, orange et bleu.

En symbiose avec l’établissement, la communication du CHU de Montpellier multiplie les projets d’ampleur : refonte des sites internet et intranet, campagne de valorisation de ses personnels, rapprochement avec la médecine de ville, actualisation des annuaires et maintenant… la conception d’un nouveau logo aux formes douces, orange et bleu.


Le visuel carré "M CHRU" datait de 1991 et manquait de dynamisme. Il avait été créé à la même période que celui de la Ville de Montpellier, par le même designer.

Ancien logo du CHRU 1991 – 2016

Il était temps de revisiter cette emblème pour qu’il exprime l’élan et les valeurs portés par une institution en pleine évolution.
Suite à une consultation publique, une agence de communication montpelliéraine a été retenue. Travaillant en lien constant avec le service de communication du CHRU, les créatifs ont proposé plusieurs pistes. Rapidement, la forme et la couleur du futur logo se sont imposées : le bleu reste la dominante, actant une continuité visuelle et un caractère institutionnel. La forme arrondie représente bien l’humanité et le dynamisme des personnels hospitaliers. L’ellipse symbolise le côté fédérateur et rassembleur de l’ensemble hospitalier public. La police est douce et stylée et le ruban orange rajoute une couleur chaude à l’ensemble. Ces couleurs rappellent aussi ceux de Montpellier Méditerranée Métropole qui a fait de la santé, l’un de ses axes forts de développement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.