Naissance de jumeaux après congélation d’ovocytes à l’hôpital Béclère : une 1ère en France

"Les premiers enfants nés en France après congélation d'ovocytes viennent de voir le jour dans le service de gynécologie obstétrique - médecine de la reproduction de l'hôpital Antoine Béclère (AP-HP)" a annoncé le Pr René Frydman.

« Les premiers enfants nés en France après congélation d’ovocytes viennent de voir le jour dans le service de gynécologie obstétrique – médecine de la reproduction de l’hôpital Antoine Béclère (AP-HP) » a annoncé le Pr René Frydman.

La congélation d’ovocytes est un développement de la fécondation in vitro permettant l’auto-préservation de la fertilité de la femme, notamment en cas de traitement anti-cancéreux. Elle ouvre par ailleurs des possibilités à la constitution d’une banque publique d’ovocytes congelés en vue du don d’ovocytes.

Cette avancée médicale en France, est le fruit de la collaboration entre l’équipe biologique (Dr Nelly Achour-Frydman) et clinique (Pr Renato Fanchin) du pôle Femme-Couple-Embryon-Enfant de l’hôpital Béclère (AP-HP). « Elle confirme également après la naissance d’Amandine (fécondation in vitro) en 1982, de Guillaume et Sarah (après congélation embryonnaire) en 1986, de Valentin (après Diagnostic Pré-implantatoire) en 2000 et d’Iris en 2003 (après maturation in vitro), du dynamisme de la thématique de la reproduction de l’université Paris XI », souligne le Pr Frydman.

Cette naissance gémellaire intervient au moment de la révision des lois de bioéthique, qui seront l’occasion de réflexions notamment sur les nouvelles méthodes de congélation des ovocytes.

Mireille Faugère, Directrice Générale de l’AP-HP, s’est réjouie de ce succès médical réalisé par une équipe de l’AP-HP et qui ouvre de nouvelles perspectives aux couples relevant d’une Assistance Médicale à la Procréation (AMP).

Source : href= »http://www.lewebzine.aphp.fr » target= »_blank »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.