Nancy : le nouveau Centre d’Assistance Médicale à la Procréation

Afin de réserver le meilleur accueil aux couples rencontrant des difficultés à avoir des enfants, le CHRU de Nancy regroupe les compétences de son Centre d’Assistance Médicale à Procréation (AMP) au sein des locaux modernes du bâtiment Delivoria, toujours sur le site de la Maternité à Nancy. A cette occasion, il présente son équipe et les différentes techniques proposées, insémination, fécondation, don, cryoconservation...

Afin de réserver le meilleur accueil aux couples rencontrant des difficultés à avoir des enfants, le CHRU de Nancy regroupe les compétences de son Centre d’Assistance Médicale à Procréation (AMP) au sein des locaux modernes du bâtiment Delivoria, toujours sur le site de la Maternité à Nancy. A cette occasion, il présente son équipe et les différentes techniques proposées, insémination, fécondation, don, cryoconservation…
Grâce à un parcours de soins réorganisé et des conditions d’accueil améliorées, l’équipe multidisciplinaire composée de gynécologues, biologistes, psychologues, généticiens, sages-femmes et techniciens de laboratoire, renforce la qualité de sa prise en charge des couples et des patients devant préserver leur fertilité.

Aider les couples infertiles dans leur désir d’enfant

Les consultations spécialisées du Centre d’AMP sont accessibles à tous les couples qui ont des difficultés à avoir un enfant. Plus longues qu’une consultation habituelle, elles permettent d’aborder des questions intimes au sein du couple et nécessitent donc la présence simultanée de la femme et de l’homme.
Le Centre d’AMP propose un panel de techniques qui aident les couples infertiles à obtenir une grossesse : insémination intra-utérine, Fécondation In Vitro sans ou avec microinjection (ICSI).
Le Centre dispose d’un plateau technique performant pour réaliser tous les examens diagnostiques et gestes nécessaires (spermogramme, échographie pelvienne, hystérosalpingographie…), d’un accès à la chirurgie robot-assistée et d’une plateforme de cryobiologie hautement spécialisée.

Don de sperme 

Au sein du Centre d’AMP, le Centre d’Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme (CECOS) du CHRU de Nancy gère le don de gamètes à destination des couples infertiles demandeurs.
Le CECOS invite ainsi tous les hommes âgés de 18 à 45 ans et en bonne santé, à se porter candidat au don de spermatozoïdes afin d’aider ces couples à devenir parents.
Plus de 3 000 nouveaux couples ayant des problèmes de stérilité ou des contre-indications à concevoir avec leurs gamètes, se sont inscrits en France pour bénéficier d’un don. Plus de donneurs permettraient de réduire l’attente des couples candidats à la procréation assistée à moins d’un an.
Comme tous les dons d’éléments du corps humain en France, le don de spermatozoïdes est encadré par la loi de bioéthique. Il est encadré par des praticiens compétents dans des centres autorisés. L’équipe pluridisciplinaire du CECOS de Nancy met tout en œuvre pour assurer la sécurité, la qualité et l’anonymat du don gratuit de spermatozoïdes, le don d’ovocytes étant possible aux centres AMP de Metz, de Strasbourg ou de Paris Cochin pour les plus proches.
Demande de RDV : 03 83 34 43 09 ou www.maternite.chru-nancy.fr 

Don et accueil d’embryons 

Le Centre d’AMP du CHRU de Nancy est le seul centre agréé en Lorraine pour l’accueil d’embryons donnés par des couples (de façon anonyme et gratuite) ayant encore des embryons vitrifiés mais ayant déjà constitué leur famille. 

Cryoconservation et préservation de la fertilité 

Le Centre d’AMP du CHRU assure également la préservation de la fertilité individuelle par la congélation des gamètes (ovocytes pour la femme et spermatozoïdes pour l’homme), de tissus gamétiques (tissu ovarien pour la femme ou la fillette prépubère et tissu testiculaire pour le garçon prépubère) ou d’embryons pour un couple.
Cela concerne des personnes atteintes de pathologies dont le traitement entraîne un risque de stérilité ou bien de rendre les gamètes toxiques (chimiothérapie, radiothérapie, ablation d’un testicule, d’un ovaire…).
Une commission pluridisciplinaire comportant, selon les situations, gynécologues, cancérologues, pédiatres, endocrinologues et biologistes de la reproduction, étudie chaque semaine ces demandes. Les délais pour réaliser cette préservation de fertilité sont souvent très courts.
Une fois réalisés, les prélèvements d’ovocytes, de spermatozoïdes ou de tissu gamétique sont cryoconservés dans des containers d’azote liquide à – 196 °C, ce qui bloque toute dégradation biologique dans le temps ; les limites à la réutilisation sont étudiées également par une commission pluridisciplinaire et comportent des contre-indications à la grossesse ou des contre-indications à l’autotransplantation du tissu gamétique prélevé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.