Neurochirurgie : un nouveau site nîmois né d’un partenariat CHU – Hôpital Privé Les Franciscaines

A partir de janvier 2018, l’activité de neurochirurgie du crâne et du rachis réalisée par les équipes du CHU de Nîmes et de l’Hôpital Privé Les Franciscaines sera regroupée sur un seul et même site. Le nouveau bâtiment sera érigé sur le campus hospitalo-universitaire Carémeau du CHU de Nîmes.
A partir de janvier 2018, l’activité de neurochirurgie du crâne et du rachis réalisée par les équipes du CHU de Nîmes et de l’Hôpital Privé Les Franciscaines sera regroupée sur un seul et même site. Le nouveau bâtiment sera érigé sur le campus hospitalo-universitaire Carémeau du CHU de Nîmes.
Il abritera deux salles de bloc et un département de réveil, 40 lits d’hospitalisation. Ces lits sont répartis en 10 lits mutualisés public/privé pour la neurochirurgie soumise à autorisation du crâne et 30 lits partagés entre le CHU et Les Franciscaines pour la neurochirurgie du rachis. 
La construction du nouveau bâtiment débutera au mois d’août prochain. Selon le planning connu à ce jour et sauf aléa, la mise en service du nouveau bâtiment pourrait s’effectuer à compter de janvier 2018.
Le partenariat conclu entre CHU de Nîmes et de l’Hôpital Privé Les Franciscaines donné lieu à la signature d’un protocole d’accord mercredi 22 juin 2016. Cette convention précise les modalités – techniques comme juridiques – selon lesquelles les deux établissements exerceront conjointement l’autorisation déjà acquise de pratiquer la neurochirurgie du crâne et les conditions de regroupement sur le même site de la chirurgie du rachis.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.