Nice : 1er hôpital public agréé Hébergeur de données de santé

Nice vient d'obtenir l'agrément d'"Hébergeur de données de santé à caractère personnel" par décision du ministre Xavier Bertrand en date du 28 décembre 2010. Une reconnaissance qui vient couronner le travail mené par les équipes de la directions des systèmes d'information (DSI) et ouvre de nouvelles perspectives commerciales !

Nice vient d’obtenir l’agrément d' »Hébergeur de données de santé à caractère personnel » par décision du ministre Xavier Bertrand en date du 28 décembre 2010. Une reconnaissance qui vient couronner le travail mené par les équipes de la directions des systèmes d’information (DSI) et ouvre de nouvelles perspectives commerciales !

En effet, ce statut, autorise une société privée ou un établissement public à héberger sur sa plateforme technique, des applications et données médicales pour le compte d’établissements extérieurs, publics ou privés. Ils s’agit de données nominatives comme par exemple des résultats de laboratoires, des dossiers de spécialités…

Le décret présente des exigences et des contraintes techniques et organisationnelles très élevées. C’est pourquoi peu d’établissements de santé publics ou privés se sont engagés dans cette démarche.

Au plan national, seules 13 grosses sociétés privées ainsi que le syndicat interhospitalier de Bretagne (GIE), ont obtenu cet agrément et le CHU de Nice est le premier établissement hospitalier public à l’obtenir.

Outre la mise en conformité réglementaire pour l’hébergement historique de certaines applications, eNadis (dossier médical VIH), Alzheimer (dossier médical des patients Alzheimer). Grâce à cet agrément, le CHU devient fournisseur de services. De nouveaux marchés à caractère industriel s’ouvrent à lui. L’établissement a déjà reçu de nombreuses sollicitations !

Liste des hébergeurs déjà agréés de données de santé à caractère personnel
– 2CSI
– AAtlantide
– CARESTREAM
– CEGEDIM
– Cerner
– CIS Valley
– EMOSIST-FC
– GRITA
– H2AD
– IDS (Informatique De Sécurité)
– Orange Business Services
– Le Syndicat interhospitalier de Bretagne au titre de l’hébergement de l’application Alfa Lima
– Santéos au titre de l’hébergement du dossier médical régional partagé (DMR)
– Santéos au titre de l’hébergment du dossier pharmaceutique (DP)
– Le groupement Santéos, Atos Worldline, Extelia au titre de l’hébergement du dossier médical personnel site internet

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.