Nice et Montréal : les deux CHU renforcent leur coopération

Le CHU de Nice et le Centre Hospitalier de l’Université de Montréal ont signé un nouvel accord de coopération pour trois ans, le 15 mars 2013. Par cette alliance, les deux partenaires entendent poursuivre et renforcer la démarche d'enrichissement et de comparaison conclue 7 ans plus tôt et qui visait à échanger leurs expériences respectives et innovantes en matière de soutien aux professionnels de premier recours, d’amélioration de l’organisation des urgences hospitalières, d’optimisation du parcours de santé et de coordination entre les secteurs médicaux et sociaux.

Le CHU de Nice et le Centre Hospitalier de l’Université de Montréal ont signé un nouvel accord de coopération pour trois ans, le 15 mars 2013. Par cette alliance, les deux partenaires entendent poursuivre et renforcer la démarche d’enrichissement et de comparaison conclue 7 ans plus tôt et qui visait à échanger leurs expériences respectives et innovantes en matière de soutien aux professionnels de premier recours, d’amélioration de l’organisation des urgences hospitalières, d’optimisation du parcours de santé et de coordination entre les secteurs médicaux et sociaux.

Les actions engagent plusieurs services cliniques du CHU de Montréal et du CHU de Nice et sont menées avec le soutien de l’Initiative sur le Partage des Connaissances et le Développement des Compétences (IPCDC) pour le Québec et de l’Espace Partagé de Santé Publique (EPSP) pour Nice.

Cet accord a été signé à Nice par Christian Paire, Directeur Général du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal, Emmanuel Bouvier Muller,  Directeur Général du CHU de Nice, le Professeur Jean Rochon pour l’IPCDC et le Professeur Christian Pradier pour l’EPSP, en présence des chefs de Pôles et Médecins responsables du CHU de Nice concernés et des partenaires de l’EPSP.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.