Nicolas Sarkozy en visite au CHU de Fort-de-France

Après sa visite en Haïti, Nicolas Sarkozy s'est rendu en Martinique le 17 février. Au cours des 24h passées sur l'île, le Président de la République a rencontré de jeunes victimes du séisme hospitalisées à la Maison de la Femme de la Mère et de l'Enfant du CHU de Fort-de-France. Le CHU de Fort-de-France a reçu au total 118 patients en provenance d'Haïti dont 53 enfants. Au jour de la visite du Président, 29 enfants et 11 adultes étaient encore hospitalisés.

Après sa visite en Haïti, Nicolas Sarkozy s’est rendu en Martinique le 17 février. Au cours des 24h passées sur l’île, le Président de la République a rencontré de jeunes victimes du séisme hospitalisées à la Maison de la Femme de la Mère et de l’Enfant (MFME) du CHU de Fort-de-France. Le CHU de Fort-de-France a reçu au total 118 patients en provenance d’Haïti dont 53 enfants. Au jour de la visite du Président, 29 enfants et 11 adultes étaient encore hospitalisés..

Monsieur Nicolas Sarkozy a été accueilli à la MFME vers 15h par une délégation composée de M. Yvon Pacquit, vice-président du Conseil d’Administration, M. Daniel Riam, Directeur Général du CHU, le Docteur Patrick René-Corail, Président de la Commission Médicale d’Etablissement, M. Christian Ursulet, préfigurateur de l’ARS de Martinique.

Le cortège s’est rendu dans le service de Chirurgie infantile puis a été pris en charge par le chef de service, responsable du pôle femme, mère, enfant, le Docteur Jean-françois Colombani et son équipe. Les pathologies soignées et les enfants présents ont été présentés au Chef de l’Etat. Ce dernier a pris un long temps d’échanges avec les jeunes patients.

A l’issue de cette visite le cortège présidentiel a été conduit vers une salle de réunion. Le Président a pu y échanger avec des médecins et des soignants autour d’un rafraîchissement. Il n’a pas manqué de les féliciter pour le travail accompli.

M. Daniel Riam, Directeur Général du CHU et son équipe ont été reçus durant trois heures par le conseiller santé du Président. Les entretiens ont porté sur les enjeux actuels du CHU de Fort-de-France, notamment la reconstruction du plateau technique, la mise aux normes parasismiques des bâtiments d’hospitalisation et la situation financière dégradée de l’établissement.

La visite présidentielle au CHU s’est terminée autour de 16h, Monsieur Nicolas Sarkozy dirigé vers l’hélistation du CHU s’est envolé vers son hôtel.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.