NIDCAP,programme centré sur le nouveau-né et sa famille, adopté au CHU

NIDCAP, philosophie de soins centrée sur le nouveau-né et sa famille, fait des émules à Rennes où les équipes du CHU se forment au Programme Néonatal Individualisé d'Evaluation et de Soins de Développement (NIDCAP). Cet enseignement donnera lieu à terme à une certification et engagera l'établissement dans une démarche qualité.

NIDCAP, philosophie de soins centrée sur le nouveau-né et sa famille, fait des émules à Rennes où les équipes du CHU se forment au Programme Néonatal Individualisé d’Evaluation et de Soins de Développement (NIDCAP). Cet enseignement donnera lieu à terme à une certification et engagera l’établissement dans une démarche qualité.

Depuis 2000, une réflexion collégiale de l’ensemble des professionnels concernés sur les pratiques a été menée afin de mettre en place des soins de développement. 6 professionnels (médecin, puéricultrices et psychomotricienne) ont été formés à l’observation des nouveau-nés prématurés à Brest, centre NIDCAP référent.

Les soins de développement prennent en compte les besoins individualisés du nouveau-né et donnent à ses parents un rôle de partenaire de soin. Ils sont au centre des préoccupations des équipes prenant en charge les nouveaux nés.

NIDCAP définit les besoins et capacités des enfants prématurés à recevoir les soins et à les prioriser. Le comportement de l’enfant est un « langage », le soin n’est plus centré sur la tâche mais sur la relation entre le soigné et le soignant. Par exemple, si l’enfant présente des signes de fatigue ou des risques de détresse imminents, le soin en cours ou initialement programmé sera différé. Il sera prodigué à l’enfant quand ce dernier sera plus apte à le recevoir. Cela lui évite la multiplication de moments stressants délétères à son développement mais nécessite une réorganisation des soins dans le temps. Cela favorise ainsi leur maturation neuro-développementale et comportementale de l’enfant en devenir. De plus, l’implication des parents dans cette prise en charge entraîne une meilleure prise en compte des interrelations parents enfant.

L’implantation du NIDCAP est un projet de service commun aux unités de néonatologie prenant en charge les nouveau-nés au CHU de Rennes (Réanimation, Soins Intensifs et Soins Courants). Ce projet est aussi inclus dans la politique de soin du pôle de Pédiatrie. NIDCAP figure parmi les priorités régionales définies par l’ARH.

D’après un article de P Pladys, A de la Pintière, B. Gloria, C. Robert.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.