Nimes : résultats 2018 en excédent de 12,5 M€ et comptes certifiés sans réserve

Deux bonnes nouvelles sont arrivées pour le CHU de Nîmes. L'établissement a enregistré pour 2018 un excédent de compte principal de 12,5 millions d'euros (M€) sur un budget de 477,3 M€ (soit 2,8% des produits) et ses comptes annuels ont été certifiés sans réserve : « réguliers et sincères, ils donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de l’établissement à la fin de l’exercice » a estimé le commissaire aux comptes.

Deux bonnes nouvelles sont arrivées pour le CHU de Nîmes. L’établissement a enregistré pour 2018 un excédent de compte principal de 12,5 millions d’euros (M€) sur un budget de 477,3 M€ (soit 2,8% des produits) et ses comptes annuels ont été certifiés sans réserve  : « réguliers et sincères, ils donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de l’établissement à la fin de l’exercice » a estimé le commissaire aux comptes.

Une gestion rigoureuse et saine de la comptabilité

« La certification des comptes est toujours un moment important dans la vie d’un établissement public de santé, et je suis ravi que cette année, le CHU de Nîmes ait vu ses comptes certifiés sans réserve » se réjouit Nicolas Best, Directeur Général qui a tenu à saluer chaleureusement le travail mené par les différentes équipes « c’est par leur engagement au quotidien que nous parvenons à obtenir de tels résultats ».
Investir dans l’ancrage territorial
La direction générale a tenu à rappeler la bonne santé financière du CHU, avec depuis une dizaine d’années des exercices budgétaires à l’équilibre voire excédentaires. « Cette certification encourage l’établissement à investir encore davantage dans son développement et dans son ancrage territorial » a conclu Nicolas Best.

En savoir plus sur la certification comptable

La certification comptable d’un hôpital est un exercice instauré de manière annuelle dans les établissements publics de santé. Sa finalité est d’attester que l’information financière publiée par l’établissement est fiable, qu’elle rend bien compte de la situation financière et de ses résultats et qu’elle peut être utilisée avec sécurité et confiance par les tutelles, les banques et les responsables de l’établissement.
En 2015, les comptes avaient aussi été certifiés, mais une réserve sur les stocks.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.