NL2018472 C’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.

Éric EG Nogard rnChroniqueur d’Analyse Écologie Économie Politique rn24 rue Osman Nadeau Voie 3 Ravine-Vilaine 97200 Fort-de-France MartiniquernTé l 0596798102 Port 0696856708 E mail eric.nogard@orange.frrn rnrnrnrnLe Cri d’Alarme.rnChronique d’Éric E.G. NOGARDrnDe l’Ex. Martinique Province Française d’Amérique Amie du Canada (1061 Titres).rnrn==========rnrnrnrn==========rnrn « Notre Métier n’est pas de faire plaisir, Non plus de faire tort à qui que ce soit, Ni pour quoi que ce soit, Il est de porter la plume dans la plaie ». (Albert LONDRES).rnrn*** ***rnPardonnez-nous si jamais, tel Aristarque De SAMOS, nous troublons quelque part, jusqu’au « Repos des Dieux ». (Éric EG Nogard, Chroniqueur).rnrn==========rnrnNewsLetter : 2018/472 rnrnFort-de-France, le 21 Mai 2018 rnrnC’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.rn=====rn rnC’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.rnrnÉric EG NogardrnChroniqueur.rnrn*** *** ***rnrnrnC’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.rnrnrnrnF1 : Celui-ci Pêche sans Pécher.rnrnrnA suivre la Presse Locale, le Détournement de Fonds Publics ou Privés serait une Spécialité, voire une Spécificité de l’Île de la Martinique.rnrnSerait-elle devenue une Vultures Island, et le Peuple Martiniquais la Proie de Vautours insatiables.rnrnNous ne dirons pas tous, certains de nos pots de confiture attendant leur tour d’être découverts.rnrnNéanmoins, à peu près tous nous paraît raisonnable, alors, allons-y le cœur léger, la langue libre aussi franche que la lame de l’épée.rnrnrnF2 : Yvon PACQUITrn2,5 Millions d’Euros Envolés,rnChef de Département au Crédit Agricole de Martinique sous Maurice LAOUCHEZ,rn1er Adjoint au Maire de Fort-de-France, Collectionneur de Directions,rnFonds Détournés à Odyssi.rnrnrnPas un Service Financier de la Martinique, excepté les rares qui attendent leur tour d’être passés au scanner, n’échappe non pas à la suspicion, mais à la Conviction de Corruption sur le fondement de Colossaux Détournements de Fonds, cette triste Réalité qui affame les plus humbles.rnrnAu point que, n’en pouvant mais, tous les Services centraux se sont vus obligés de transférer en France Continentale les Centres de Collecte des Finances de tous les Services Publics de l’Île.rnrnrnQuant à ces Fonds Détournés, par qui le seraient-ils, de ceux qui en sont concernés, les Administrateurs, les Experts-comptables de Surveillance, ou les Tributaires, c\'est-à-dire ceux d’en bas comme l’eût dit l’illustre RAFFARIN.rnrnC’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.rnrnrnF3 : Jean CRUSOLrn3,5 Millions d\'Euros Envolés,rnEx-député Européen, Professeur d’Économie,rnFonds Détournés à la SODEM. rnrnrnS’agissant de ceux d’en bas… les Croquantes et les Croquants, même pris de l’envie de croquer, quelle croquignole serait laissée à leur portée pour qu’ils ne soient repérés et coffrés sitôt le manque du moindre cooky, du moindre Cent à l’appel des Services Comptables.rnrnS’agissant de la Vigilance de nos Experts Comptables et Comités de Surveillance aux yeux d’Argus, ne serait-il pas incongru des les sous-estimer dans l’exercice de leur Fonction… rien ne peut leur échapper et rien ne leur échappe, mais cela suffit-il quand un Bouc Émissaire leur est si nécessaire bien souvent.rnrnQuelle serait leur Fonction.rnrnQuel serait leur Problème.rnrnrnF4 : Fred CÉLIMȆNE,rn10 Millions d’Euros Envolés,rnProfesseur à l’UAG,rnDirecteur du CEREGMIA :rnDétournement de Fonds en Bande Organisée (par Qui)rnAu détriment de l’Union Européenne.rnrnrnReste les Pédégés (PDG) et autres Crocodiliens du Péculat.rnrnSi on devait rappeler combien d’entre eux ont été « interrogés » depuis trois quarts de Siècle et combien d’entre eux se sont fait pincer comme ils le méritaient et comme ils le méritent… la Liste serait longue, une queue de Cerf-volant.rnrnMais de ce Cerf-volant, qui donc en tient le fil, ce fil que nul ne voit.rnrnrnN’est-ce pas à en Conclure que la Martinique, si elle n’est un Paradis Fiscal, n’est pas manchote à Détourner les Fonds tout comme à se Défendre d’en avoir Détournés, les « Présumés Détourneurs » se retrouvant Tous partout où se font sentir les effluves des Deniers, que Publics, que Privés.rnrnEt tous, toujours Unis dans leur Confusionnisme.rnrnN’est-ce pas à en Conclure que la Martinique serait bien devenue une Île aux Vautours.rnrnrnF5 : Un Vol de Vautours… Unis et Solidaires.rnrnrnN’est-ce pas à en Conclure que le Dieu des Voleurs a pris l’Île dans ses Serres sans que nul ne puisse l’en dégager ni même lui administrer le moindre Analgésique Juridictionnel, Administratif ou Culturel.rnrnIl est vrai qu’il y a la France qui éponge… n’est-ce pas déjà ça mais cela durera-t-il, eu égard à nos frasques plus ahurissantes les unes que les autres, en matière de Péculat et de Choix Institutionnel.rnrnrnSauf à nos Caciques de nous dire ce qu’il faut en Conclure ou comment il se fait que Détourner les Fonds Publics ou Privés fasse la Réputation de la Martinique.rnrnSauf à nos Caciques de nous expliquer à quoi ils jouent au vu de tels Pillages.rnrnrnF6 : … Martinique is now a “Vultures Island”, isn’t.rnrnrnSoutenons donc nos Naufrageurs et bien nous en prendra de ne pas y voir clair :rnrnNous voilà devenus une Vultures Island.rnrnÉric EG NogardrnChroniqueur.rnrn*** *** ***rnrnNe Peut être reproduit - même partiellement - sans l’autorisation de l’Auteur.rnrn*** *** ***rnrnNota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.rnrn*** *** ***rnrnLiens Suggérés :rnrn• http://www.lecarrefourdesopinions.carn• http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/reflexionsrnrn==================================================================rn

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Simuler un attentat ou une tempête pour préparer aux situations d’urgence 

Après l’impressionnant déploiement du “Shelter”, hôpital mobile du CHU de Toulouse, ce fut au tour du projet “SENS” d’être présenté lors de la dernière édition de SantExpo. SENS, ou autrement dit un centre de simulation environnementale et neurosensorielle de 140 m2, ayant la capacité de recréer diverses situations extrêmes pour préparer au mieux les professionnels de l’urgence à des crises majeures. Un projet attendu sur le site de l’hôpital Purpan en 2024.

A Santexpo, des CHU de France en transition(s)

Pour la deuxième année consécutive, les 32 CHU ont affiché leur unité à l’occasion de Santexpo, salon qui a réuni du 23 au 25 mai l’écosystème de la santé. S’il est difficile d’évaluer les retombées réelles pour les établissements, ce rassemblement sur deux stands et une même bannière (CHU de France) aura eu le mérite de faire valoir un certain nombre de thèmes, dont les transitions numérique, écologique ou sociale au sein de l’hôpital. A défaut d’énumérer tout ce que nos caméras ont pu capter d’échanges sur ces trois jours, la rédaction vous propose de revivre dix temps forts.

Vincent Vuiblet : “L’IA va profondément modifier l’ensemble des fonctions hospitalières.” 

Connaissance des maladies, aide aux diagnostics, dépistage précoce, prise en charge des patients, prédiction de l’efficacité des traitements ou encore suivi des épidémies… dans la santé comme dans d’autres domaines, l’Intelligence artificielle est promise partout. Si les perspectives semblent vertigineuses, difficile de saisir ce que cette évolution technologique, que certains appréhendent comme une “révolution”, implique réellement. A l’occasion de SantExpo, nous avons interrogé Vincent Vuiblet, Professeur de médecine au CHU de Reims et directeur de l’Institut d’Intelligence Artificielle en Santé Champagne Ardenne depuis 2020, sur ce sujet particulièrement d’actualité. L’occasion pour lui de nous éclairer, de balayer aussi un certain nombre d’idées reçues et de fantasmes.

Le CHU de Bordeaux aux petits soins avec ses nouveaux internes

Le 15 mai dernier, deux cent six nouveaux internes ont été accueillis au Grand Théâtre, bâtiment phare de la capitale girondine et propriété du CHU de Bordeaux. Un événement en grandes pompes voulu par Yann Bubien, peu de temps après son arrivée en tant que Directeur général.

A saint-Étienne, cette nouvelle clinique soigne les champions comme les sportifs du dimanche

Ouverte depuis novembre dernier, la Clinique Universitaire du Sport et de l’Arthrose (CUSA) accueille dix-sept praticiens travaillant de concert pour soigner les problématiques qui entourent l’appareil locomoteur. Et si son plateau technique de pointe voit défiler les sportifs de haut niveau comme les amateurs, c’est une autre population, touchée par l’arthrose et autres douleurs articulaires, qui prend massivement rendez-vous. Reportage.