« Noël Magique » : Bordeaux rappelle l’équation 1 vote = 1€ offert à l’hôpital des Enfants !

Du 1er au 24 décembre, mobilisez un maximum de personnes pour donner la possibilité aux enfants hospitalisés de recevoir des cadeaux la nuit de Noël. Sur le site Good4You, l'internaute est invité à voter pour l'établissement de son choix. Et le CHU de Bordeaux communique la bonne adresse autour de lui pour que la magie de Noël égaie le séjour des tout petits hospitalisés en pédiatrie.
Du 1er au 24 décembre, mobilisez un maximum de personnes pour donner la possibilité aux enfants hospitalisés de recevoir des cadeaux la nuit de Noël. Sur le site Good4You, l’internaute est invité à voter pour l’établissement de son choix. Et le CHU de Bordeaux communique la bonne adresse autour de lui pour que la magie de Noël égaie le séjour des tout petits hospitalisés dans son service de pédiatrie.
Comment participer ? Gratuitement ou financièrement 
Gratuitement : impliquez et mobilisez votre réseau. Chacun peut voter sur le site et déposer un message destiné aux enfants hospitalisés, à leur famille ou au personnel qui veilleront sur eux la nuit de noël au service pédiatrique du groupe hospitalier Pellegrin, CHU de Bordeaux. Et à chaque vote, c’est 1€ de plus dans la hotte du père noël !

Financièrement : Faites un don (à partir de 100 euros) et bénéficiez d’une vitrine personnalisée.
En 2016, grâce à la mobilisation de sa communauté, le CHU de Bordeaux a été classé 1er centre hospitalier français (sur 36) avec 1 767€ de jouets collectés au bénéfice des enfants hospitalisés au CHU. 
Alors à partir du 1er décembre, pensez-y : 1 clic = 1euro !         

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.