Nouveau bulletin de santé d’Ivan* : une récupération progressive

Dans le bulletin de santé d'Ivan daté du 21 août 2007, le CHU d'Amiens annonce que la phase de la réanimation, et donc le cap vital, peuvent être considérés comme franchis.

Dans le bulletin de santé d’Ivan daté du 21 août 2007, le CHU d’Amiens annonce que la phase de la réanimation, et donc le cap vital, peuvent être considérés comme franchis.

« Le jeune Ivan a quitté le service de réanimation neurochirurgicale pour être hospitalisé dans l’unité de neurochirurgie pédiatrique.

L’enfant commence à prononcer quelques mots. Il a pu être mis au fauteuil et une réalimentation orale entamée.
La phase de récupération est amorcée et durera sûrement plusieurs mois, délais nécessaire pour apprécier les séquelles aux niveaux neurologique, des fonctions supérieures et des fonctions visuelles de l’oeil gauche et orthopédiques du membre supérieur gauche.

L’orientation en service de rééducation et réadaptation fonctionnelle pédiatrique sera prochainement réalisée. »

Un premier bulletin avait été diffusé le 13 août 2007 href= »http://web.reseau-chu.org/articleview.do?id=1358&mode=2″ target= »_blank »

*Ivan, enfant russe sans-papiers de 12 ans, s’est grièvement blessé le 9 août dernier en tombant du 4e étage d’un immeuble à Amiens, alors qu’il tentait, avec son père, d’échapper à un contrôle de police.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.