Nouveau campus paramédical stéphanois : 1 000 étudiants et stagiaires accueillis

Depuis le 10 mai 2016 les 4 instituts de formation paramédicaux et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence, sont regroupés à l’Hôpital Bellevue pour accueillir plus de 1 000 étudiants et stagiaires par an dans des conditions d'études optimales.
Depuis le 10 mai 2016 les 4 instituts de formation paramédicaux et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence, sont regroupés à l’Hôpital Bellevue pour accueillir plus de 1 000 étudiants et stagiaires par an dans des conditions d’études optimales.
L’Institut de Formation des Cadres de Santé (IFCS), l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), l’Institut de Formation des Aides-Soignants (IFAS) et  l’Institut de Formation des Ambulanciers (IFA) forment chaque année plus de 500 étudiants.
Les métiers du soin attirent toujours les jeunes. Avec 1 109 inscriptions pour 120 places en 2016, l’IFSI du CHU a reçu le plus grand nombre de candidats au concours d’Infirmier au niveau départemental. Quant au pourcentage de réussite, les instituts du CHU affichent des scores supérieurs aux moyennes régionales et nationales
La formation continue constitue également une part importante des cours dispensés. Les centres enregistrent plus de 15 000 heures et accueillent 500 stagiaires au sein de 17 formations.

Les étudiants seront désormais plus proches du centre de documentation du CHU et de la bibliothèque universitaire et l’offre de formation continue va pouvoir être développée grâce à la mobilisation facilitée des compétences des différents formateurs.
Ce regroupement, riche en synergies, s’inscrit dans la perspective du « CHU à deux sites » puisqu’il permet la libération du site de Technopôle.  
Une politique territoriale coordonnée
Demain, les complémentarités entre formations paramédicales dans le Sud-Loire seront renforcées par la mise en place d’une direction commune entre les différents instituts de formation du CHU et du Centre Hospitalier du Gie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.