Nouveau CHU, Nouvelle enseigne, Nouvelle énergie

Tourné vers l’avenir avec la reconstruction de son hôpital universitaire à l’horizon 2026, le CHU de Caen Normandie prépare sa mutation en revisitant son identité visuelle. Sobre, le nouveau logo exprime le professionnalisme et la force de ses équipes.
Tourné vers l’avenir avec la reconstruction de son hôpital universitaire à l’horizon 2026, le CHU de Caen Normandie prépare sa mutation en revisitant son identité visuelle.  Sobre, le nouveau logo exprime le professionnalisme et la force de ses équipes. Mêlées au U, les trois vagues rappellent le rivage marin ainsi que les trois missions de soins, d’enseignement et de recherche de l’établissement.
Leur mouvement souligne le dynamisme et la coordination de la communauté hospitalière. Le lien graphique entre les lettres et les vagues met également en avant le travail d’équipe et la relation soignant/soigné. Quant à l’ancrage géographique du CHU, il est intégré à la dénomination « Caen Normandie » qui associe ville et nouvelle région et réaffirme la vocation régionale de recours et d’appui de l’établissement.

Le logo, une réalisation interne 

Les agents du CHU ont été invités durant l’été à répondre à un questionnaire sur l’évolution du logo. Leurs propositions et remarques ont permis de concevoir en interne la nouvelle identité visuelle du CHU de Caen Normandie. Leurs réponses ont contribué à traduire, affirmer et exprimer la personnalité, la vision et les missions du CHU de Caen Normandie au travers de cette nouvelle charte graphique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.