Nouveau Plateau Technique : le CHUGA construit l’hôpital de demain

Le Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes a organisé une cérémonie de pose de la première pierre de son futur Nouveau Plateau Technique : un événement emblématique de l'entrée de l'établissement public de santé grenoblois dans la nouvelle ère de la médecine des 4 P, Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative. Un investissement de 60 millions d'euros.

Le Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes a organisé une cérémonie de pose de la première pierre de son futur Nouveau Plateau Technique : un événement emblématique de l’entrée de l’établissement public de santé grenoblois dans la nouvelle ère de la médecine des 4 P,  Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative. Un investissement de 60 millions d’euros.
Bâtir une médecine plus moderne, plus personnalisée, optimisée grâce aux technologies de pointe et aux dernières innovations. Telle est l’ambition affichée du Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes (CHUGA) qui entre aujourd’hui dans une nouvelle ère. Les grands travaux de modernisation vont considérablement transformer les différents sites du CHUGA, tant dans leur dimension architecturale que dans leur fonctionnement au quotidien. A l’image du Nouveau Plateau Technique (NPT) : un bâtiment ultra performant dédié aux urgences et aux réanimations livré fin 2019 et dont la pose de la première pierre a eu ce lieu ce vendredi 22 septembre.
« Ensemble, nous construisons aujourd’hui une nouvelle page de l’histoire du CHU Grenoble Alpes.» La phrase est signée Jacqueline Hubert, directeur général du CHUGA, à l’occasion de la cérémonie de la pose de la première pierre du Nouveau plateau Technique ce vendredi 22 septembre : un événement marquant qui s’inscrit dans le cadre de l’ambitieux chantier de modernisation de l’établissement public de santé grenoblois. 
Et si d’importants travaux sont prévus jusqu’en 2023, le Centre Hospitalier Universitaire rappelle qu’il maintient l’ensemble de ses ctivités d’hospitalisation et de consultation en étant au service de toute la population de l’arc alpin, 24 h/24 et 7/7.

Le Nouveau Plateau Technique (NPT)

Ce futur bâtiment (12 000 m2  répartis sur 5 niveaux) regroupera le service d’accueil des urgences, les réanimations, les unités de surveillance continue chirurgicales et médicales et l’hélistation en toiture.  Le NPT permettra une prise en charge des urgences optimisée pour l’établissement de référence et de recours des hôpitaux de l’arc alpin, un bassin de vie accueillant 2 millions de personnes.
Situé au cœur des Alpes, le CHUGA possède une expertise reconnue sur le plan national et international en traumatologie. Particulièrement sollicité en été comme en hiver du fait de l’accidentologie montagne, l’établissement public de santé a mis en place une organisation unique en France. Il dispose ainsi de deux structures dédiées spécifiquement aux urgences traumatologiques : le service des urgences traumatologiques pour les traumatismes simples et le déchocage pour les urgences graves : trauma center. 
Avec près de 230 000 cas traités par le SAMU, plus de 100 000 passages aux urgences, près de 5 000 interventions au bloc opératoire d’urgence, près 2 000 sorties héliportées et plus de 1 000 déchocages par an en moyenne,  le CHUGA est le centre de référence du réseau de soins en traumatologie de l’arc Alpin.
En proximité immédiate des blocs opératoires, et tout particulièrement du bloc central des urgences le Trauma Center de Grenoble est le 1er Trauma Center de France selon le classement du Point 2017. 
Soucieux de maintenir ce niveau d’excellence et d’améliorer encore la prise en charge des patients, le CHUGA s’engage aujourd’hui dans la construction de ce Nouveau Plateau Technique qui verra le jour fin 2019.  Plus grand, plus moderne et encore plus accessible, le Nouveau Plateau Technique du CHUGA permettra à l’établissement public de santé de renforcer sa filière urgence vitale, déjà à la pointe.
Le coût de cette opération s’élève à 60 millions €. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.