Nouvel espace de consultations pour la femme, nouveau territoire pour l’art contemporain

Les 1 000 m² qui viennent d’être aménagés en consultations externes de gynécologie-obstétrique réservent un accueil « médico-artistique » aux 90 patientes qui le visitent chaque jour. Situé au rez-de-chaussée de l’hôpital Sud, cet espace flambant neuf va considérablement améliorer les conditions de suivi des 23 000 femmes qui chaque année fréquentent l’unité. Pour alléger le stress de l’attente et dispenser des soins dans un univers adouci, le CHU s’est tourné vers le Fonds Régional d’Art Contemporain Bretagne (Frac).

Les 1 000 m² qui viennent d’être aménagés en consultations externes de gynécologie-obstétrique réservent un accueil « médico-artistique » aux 90 patientes qui le visitent chaque jour. Situé au rez-de-chaussée de l’hôpital Sud, cet espace flambant neuf va considérablement améliorer les conditions de suivi des 23 000 femmes qui chaque année fréquentent l’unité. Pour alléger le stress de l’attente et dispenser des soins dans un univers adouci, le CHU s’est tourné vers le Fonds Régional d’Art Contemporain Bretagne (Frac). De ce rapprochement est né un partenariat : les consultations offrent leurs cimaises aux artistes de Bretagne et en contrepartie, l’art ouvre la relation de soin sur une perspective esthétique.
Un regroupement des consultations de gynéco-obstétrique et d’anesthésie plus rationnel et fonctionnel
Avec douze salles de consultations (contre neuf auparavant) d’une surface de 18 à 25 m² chacune, deux salles de consultation anesthésie, une salle de consultation allaitement maternel, un bureau entretien prénatal, une salle d’échographie et deux salles d’attente, l’unité dispose désormais d’un espace large, lumineux où médecins, sages-femmes, psychologues et assistante sociale travaillent ensemble. 
A cette modernisation appréciée par les patients, les familles et les professionnels, s’ajoute la touche artistique « qui fait toute la différence ». Ce projet mené en étroite collaboration avec l’équipe soignante a été vécu comme un facteur d’échanges et de réflexion fédératrices sur la vocation de cette unité. Elaboré à partir des thèmes emblématiques, que sont le jeu, le paysage et le corps, un programme a été développé afin de favoriser la sensibilisation artistique au cœur de l’hôpital et de contribuer au mieux-être du patient
Initié dans un esprit ludique, le premier accrochage propose la découverte de trois univers artistiques différents. Peinture, photographie et vidéo dialoguent pour faire du jeu un univers à partager.

En savoir plus sur les consultations dédiées à la femme 

 Obstétrique
– Suivis de grossesses physiologiques et pathologiques, dès le début de grossesse, par des médecins ou des sages-femmes, consultations d’anesthésie, visites post-natales
– Par des sages-femmes : entretien prénatal précoce, consultations de sevrage tabagique pour les patientes enceintes, consultations d’allaitement maternel pré et post-natal, préparation à la naissance, visite de la maternité
Gynécologie
– Prises en charge des victimes de mutilations sexuelles féminines : accueil et traitement chirurgical
– Consultations spécialisées sur demande du médecin traitant ou du spécialiste : gynécologie de l’enfance et adolescence, douleurs gynécologiques et pelviennes, endométriose, gynécologie médicale (ménopause – contraception – pathologies du début de grossesse…), explorations diagnostiques gynécologiques : colposcopie – hystéroscopie, troubles de la statique pelvienne (incontinence d’urines et prolapsus pelviens) : explorations urodynamiques et prise en charge médico-chirurgicale, tumeurs bénignes et cancers de la femme
– Consultations d’assistance médicale à la procréation : troubles de fertilité du couple et préservation de la fertilité chez la femme.
– Techniques chirurgicales utilisées : chirurgie conventionnelle, chirurgie coelioscopique, chirurgie par voie vaginale
Chiffres clés 2013
• 23 000 consultations de gynéco-obstétrique dont 16 500 d’obstétrique
• 5 970 consultations d’anesthésie
• Plus de 4 200 naissances à l’hôpital Sud

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.