Nouvel Hôpital Femme, Mère, Enfant de Metz : journée portes ouvertes

En avant-première, l’Hôpital Femme, Mère, Enfant a ouvert ses portes au public, dimanche 2 décembre 2012. Plus de 1 300 personnes ont répondu à l’invitation, curieuses de découvrir ce nouveau pôle édifié sur le site de Mercy, allée du château à Ars Laquenexy (57) et entièrement dédié à la prise en charge des femmes et au secteur pédiatrique. 3 000 nouveau-nés verront le jour chaque année dans un bâtiment lumineux, scintillant aux couleurs or et blanc symbolisant la vie. L'immeuble de 20 000 m² s’élève sur 5 niveaux et compte 148 lits et 8 places.

En avant-première, l’Hôpital Femme, Mère, Enfant a ouvert ses portes au public, dimanche 2 décembre 2012. Plus de 1 300  personnes ont répondu à l’invitation, curieuses de découvrir ce nouveau pôle édifié sur le site de Mercy, allée du château à Ars Laquenexy (57) et entièrement dédié à la prise en charge des femmes et au secteur pédiatrique. 3 000 nouveau-nés verront le jour chaque année dans un bâtiment lumineux, scintillant aux couleurs or et blanc symbolisant la vie. L’immeuble de 20 000 m² s’élève sur 5 niveaux et compte 148 lits et 8 places.
 
Un parcours en une dizaine d’étapes a conduit aux points névralgiques du bâtiment, du hall d’accueil au plateau de consultations et d’échographie fœtale en passant par le centre d’Aide Médicale à la Procréation, l’unité kangourou, un service d’hospitalisation après l’accouchement avec visite des chambres, des salles de soins, des équipements. La visite s’achevait sur la salle de naissance et la salle « nature ».  (voir explications plus bas)
 
Tout au long du circuit, les professionnels commentait les installations flambant neuf. Leurs explications étaient complétées par des affiches pédagogiques sur le fonctionnement et l’organisation de l’Hôpital Femme, Mère-Enfant. 
 
l’Hôpital Femme, Mère, Enfant : vue d’ensemble
Bâtiment "plot associé" relié au nouvel hôpital de Mercy, l’hôpital femme-mère-enfant se découpe en trois volumes. Le premier volume situé à l’Est, regroupe sur les niveaux supérieurs les activités dites « chaudes » en relation directe avec les plateaux techniques (bloc opératoire, réanimation et imagerie) et les fonctions logistiques (pharmacie, magasin, restaurant du personnel, et services techniques) du Nouvel Hôpital de Metz ( Hôpital de Mercy). Les deux suivants, situés à l’ouest, accueillent les fonctions de consultation sur les niveaux inférieurs et les hospitalisations dans les étages. Depuis le hall d’entrée, des accès directs et spécifiques sont réservés aux consultations d’obstétrique et d’anesthésie, au plateau d’échographie foetale, au secteur d’Assistance Médicale de Procréation, au centre de planification et d’éducation familiale, quant au 1er étage, il est réservé au secteur de pédiatrie.

Les plus de l’hôpital Femme-Mère-Enfant
: une unité kangourou où les prématurés sont hospitalisés dans la même chambre que leur mère et où tout est fait pour préserver le lien privilégié mère /enfant notamment à travers les techniques du peau à peau. Autre particularité : la salle nature, Dans cet espace la future maman peut prendre un bain chaud dans une baignoire adaptée ; la chaleur apaise la douleur des contractions de travail et accélère la dilatation du col de l’utérus. Elle peut également choisir d’accoucher sur la table ou de se suspendre, position qui libère le périnée et facilite l’expulsion du bébé.
 
Un confort hôtelier optimal 
96% des chambres sont individuelles à un lit (1 chambre double par unité de 24 lits) et disposent d’un espace bébé. Leur cabinet de toilette est équipé d’une douche, d’un WC et d’un lavabo. Les plans de change (en maternité ou en pédiatrie) incluent systématiquement des baignoires bébé. Dans chacune des 6 unités, au moins deux chambres sont intégralement accessibles aux personnes à mobilité réduite ou souffrant de handicaps. Enfin, les 7 salles de travail disposent toutes de toilette et de douche.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.