Objectif formation… !

La formation occupe une place importante dans le développement d'une entreprise. Au CHU de Limoges, plus de 3/4 de l'effectif devrait partir en formation en 2005 pour acquérir de nouvelles compétences. En 2004, 1 030 510 euros étaient alloués à la formation. Cette année, l'enveloppe budgétaire pour la formation sera du même ordre.

La formation occupe une place importante dans le développement d’une entreprise. Au CHU de Limoges, plus de 3/4 de l’effectif devrait partir en formation en 2005 pour acquérir de nouvelles compétences.

En 2004, 1 030 510 euros étaient alloués à la formation. Cette année, l’enveloppe budgétaire pour la formation sera du même ordre.
Le plan de formation annuel, qui est élaboré par l’équipe de la direction des ressources humaines du CHU de Limoges, est établi en fonction des besoins de formation recueillis auprès des équipes, mais aussi selon les orientations institutionnelles spécifiques à l’établissement ou d’origine ministérielle.

Parmi les formations proposées en 2005, sont programmées, notamment, des formations sur la prévention du risque ostéo-articulaire, des formations d’accompagnement du plan d’action qualité, plusieurs formations axées sur l’amélioration continue de la prise en charge du malade, ou bien encore sur l’hygiène et la prévention des infections nosocomiales.

En 2005, près de 145 000 euros ont été débloqués pour favoriser la prise en charge des patients, avec de multiples sessions spécifiques comme la prise en charge des arythmies cardiaques. Par ailleurs, avec l’ouverture prochaine de l’hôpital de la mère et de l’enfant, les services de gynécologie-obstétrique, de pédiatrie et de chirurgie pédiatrique bénéficient également d’un programme de formations important.

L’enveloppe budgétaire allouée à la formation en 2005 est 0,36 % supérieure à celle de 2004. 187 formations ont été reconduites et 78 s’ajoutent au panel de l’année 2004. 104 formations sont dispensées intra-muros et 161 en formule inter-entreprises.

En 2005, 82 % de l’effectif du CHU de Limoges partira en formation.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.