Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Oeil sec : Protection / Désobstruction / Rééducation, le traitement en 3 phases de Bordeaux

CHU de Bordeaux - mercredi 04 avril 2018. 23082 vu(s)

Gros plan sur les glandes de Meibomius - extrait du livret d'information sur l’œil sec ©CHU de Bordeaux

La pathologie de l'œil sec est en passe de devenir la nouvelle maladie du siècle en raison de l’intense vie numérique de nos prunelles et du vieillissement de la population. Vue troublée, instable, accompagnée d'une sensation d'inconfort, de brûlure, de grain de sable, de larmoiement paradoxale... Ces symptômes sont de plus en plus fréquents. Pour les expliquer, les spécialistes pointent des déficits en qualité du film lacrymal et en sécrétion d'eau par la glande lacrymale principale. La chronicité s'installe quand ces deux points faibles sont cumulés. Pour traiter cette affection, l’unité d’ophtalmologie spécialisée du CHU de Bordeaux propose des soins Et un accompagnement personnalisés du patient. Explications…

La sècheresse oculaire par obstruction des glandes meibomiennes, situées dans le cartilage des paupières, est de loin la plus fréquente. Elle est souvent présente depuis très longtemps avant que les symptômes n'apparaissent. Les principales pathologies sont les blépharites et la maladie de Gourgero. Les blépharites par dysfonction des glandes meibomiennes sont la cause la plus banale d'œil sec. Les glandes meibomiennes fournissent la phase lipidique (grasse) qui stabilise le film lacrymal. Le film lacrymal est étalé par le clignement palpébral. Ce clignement peut être incomplet, peu fréquent et peu intense, limitant la possibilité de lubrification, induisant une souffrance inflammatoire et une dysfonction des secrétions meibomiennes. Si la situation dure, les glandes peuvent s'infecter (orgelet, chalazion), la cornée peut s'ulcérer et s'infecter (abcès).
La maladie de Gougerot caractérise la destruction par l’organisme de la glande lacrymale principale, asséchant dramatiquement la cornée. Elle est parfois primaire, sans cause, souvent secondaire suite à une maladie générale comme la polyarthrite rhumatoïde.
 
Une prise en charge est possible pour restituer une bonne fonction ou au moins éviter l'aggravation. Celle-ci passe par la compréhension du problème impliquant une analyse détaillée des paupières et de la surface oculaire, suivie d'une explication clarifiée des mécanismes. La corrélation structure/fonction est ici primordiale afin de définir la sévérité et le pronostic de la sécheresse oculaire. Ainsi, afin de diagnostiquer et prendre en charge le dysfonctionnement éventuel, le CHU de Bordeaux s'est doté de la dernière avancée technologique pour faire l'analyse de l'anatomie et fonctionnelle des glandes meibomiennes : plateforme Lipiview / Lipiflow.  Le lipiflow est un traitement à base de de pulsations thermiques qui aide à déboucher les canaux et à relancer la sécrétion de lipides des glandes de Meibomius.

Mais le traitement n’est pas tout, l’engagement de la personne s’avère essentielle : « La clé de la guérison repose en grande partie sur l’implication du patient et sur l’accompagnement de l'équipe médicale. L’objectif est de désamorcer le cycle d'auto-aggravation que le patient subit, fondant l’action sur les 3 axes suivants : Protection / Désobstruction / Rééducation. » explique le Pr David Touboul, responsable de l’unité cataracte, chirurgie réfractive, cornée, glaucome, lentilles service d’ophtalmologie CHU de Bordeaux 

La protection passe par des traitements lubrifiants et anti inflammatoires. La désobstruction par la rééducation du clignement et les soins de paupières ( lipiflow). En parallèle, le patient suivra des séance d’éducation thérapeutique comprenant la rééducation du clignement des yeux, l’apprentissage du bon geste pour nettoyer le bord de la paupière inférieure (orifices des glandes) avec un coton tige et aider les glandes meibomiennes à évacuer l’huile qu’elles contiennent.

Fiche "rééducation du clignement" - extrait du livret d'information sur l’œil sec ©CHU de Bordeaux

Pour compléter l’information du patient, le service a mis en ligne une brochure "L'oeil sec : comprendre pourquoi" très accessible qui explique le phénomène de sécheresse oculaire, indique les traitements possibles et détaille les modalités d’auto-soin des paupières.
Pour télécharger la brochure 


Catégorie : CHU Bordeaux, Ophtalmologie, Newsletter 937 - 8/05/2018

Pour plus d’information : CHU Bordeaux


Les commentaires pour cet article :


Marie, 05-10-19 19:36:
Moi, j'ai donc une blépharite depuis des années et cela (à priori) me donne des taches rouges (même mauves) sur les paupières ... impossible de m'en débarrasser malgré mes différents traitements. Quelqu'un a t'il la même manifestation au niveau des paupières ?
Mille mercis


Francoise, 06-06-19 10:34:
Bonjour
J ai l’œil droit très sec et cela me pose des problèmes au quotidien je ne peux pas conduire + de 20 mn par ex, problème pour lire regarder la tv ou aller au cinéma ou tout simplement à l extérieur quand il fait soleil à cause de la chaleur, je ne supporte pas la clim, etc
Et je suis ravie d’avoir lu votre article car se profile une solution aussi j’aimerai rencontrer votre service pour en savoir plus
Merci à vous bien cordialement


jean_pierre, 11-05-19 12:28:
Très concerne


CHRISTELLE, 04-01-19 15:27:
Merci beaucoup pour votre article il est vraiment très intéressant. Ce problème est vraiment très difficile à vivre. J'ai eu un accident de voiture à l'âge de 8 ans, j'ai perdu la vue de mon oeil droit. Mon oeil gauche s'en est bien sorti. Mais à partir de l'âge de 14 ans, j'ai commencé à avoir des brûlures à l'oeil en lisant, et cela s'est accentué au lycée, l'ophtalmologue m'a prescrit des lunettes mais aucune amélioration n'est apparue. Ensuite il m'a dit que je souffrait d'allergie sans doute les acariens, j'ai fait une désensibilisation, j'ai fait très attention à l'hygiène du lit, des sols... Aucun changement et mon état s'aggravait encore. J'ai changé d'ophtalmologue plusieurs fois. Il m'a été prescrit toutes sortes de collyres contre les allergie qui me brûlaient. J'ai eu des blépharites à répétition. Et enfin il y a 2 ans (j'en ai 46 maintenant) une nouvelle ophtalmologue m'a affirmé que je souffrais à cause de ces fameuses glandes. Je suis maintenant équipée : collyre hydratant, cyclosporine le soir, masque chauffant, bléphagel, ilast care. Massage des paupières matin et soir. Plus de maquillage. Et je pratique la rééducation des clignements. Le froid et le vent me font couler les yeux, je suis éblouie par la lumière extérieure même avec le ciel nuageux, j'ai souvent des douleurs aussi aux globes oculaires. J'ai des lunettes qui se teintent avec la luminosité extérieure. C'est douloureux aussi au travail, mais de toute façon où que je sois c'est pareil. J'aimerais vraiment essayer le lipiflow mais c'est vraiment très cher. Voilà pour mon expérience, bon courage à tous continuez à vous soigner.


Charlotte, 24-10-18 16:28:
Il y a bien d'autres choses à tenter que les gouttes, qui si elles soulagent sur le coup, ne vont en aucun cas guérir les cas les plus sévères, notamment. A titre personnel ce sont deux accidents ménagers qui ont considérablement aggravé une sécheresse évaporative que je me traînais à mon avis déjà depuis toute jeune. Mes glandes ne sont pas bouchées cependant...


marie, 20-08-18 11:16:
continuez à nous informer, nous , les patients.
je suis aussi touchée par ce problème et d'autant plus gênée que j'ai été opérée il y a 2 ans des 2 yeux, du glaucome (gd père énucléé),que mon nerf continue à se détériorer, j'ai 72 ans et ma sécheresse occulaire est plus sensible maintenant , ma cornée est fine et a été déchirée lorsqu'on m'a recousue. Vous avez donné qqes conseils qui vont m'être utile enfin j'espère. Personne ne m'a prescrit autre chose que des gouttes. Merci


Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 3e lundi d'octobre : journée mondiale contre la douleur
  • 19 octobre : journée mondiale de la solidarité
  • 20 octobre : journée Mondiale contre l'ostéoporose
  • 20 octobre : semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail
  • 22 octobre : journée mondiale bégaiement
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  18-10-2019