Olympus VS110 : un système de lames virtuelles multi-applications

L'imagerie numérique mise au service du diagnostic pathologique, de la recherche et de l'éducation

Olympus vient de lancer une nouvelle version optimisée de son système d’imagerie virtuelle, dotSlide. Cette nouvelle version VS110 parvient à combiner parfaitement les techniques de la microscopie et de l’imagerie pour créer une lame virtuelle reproduisant à l’identique l’échantillon d’origine. La numérisation en haute résolution génère une image globale de l’échantillon qu’il est possible d’observer et d’analyser du micro au macro d’un simple zoom. Tous les échantillons peuvent ainsi être évalués de manière instantanée et simultanée n’importe où dans le monde, dès lors qu’ils sont stockés électroniquement sur un serveur central. Le VS110 répond parfaitement aux besoins de nombreux domaines d’applications, dont le diagnostic pathologique, la recherche et l’éducation.

La microscopie virtuelle mise en oeuvre par le VS110 permet de partager en temps réel les données issues d’une seule et même lame avec une multitude de professionnels à travers le monde entier. Tous les utilisateurs sont ainsi en mesure d’examiner le même échantillon, tout en ayant la possibilité d’en régler la position et l’agrandissement à leur convenance, comme ils le feraient avec une véritable lame. Cette capacité d’acquisition virtuelle de lames complètes en haute résolution et en affichage macroscopique offre un nombre considérable d’avantages aussi bien pour les pathologistes et les chercheurs que les étudiants en formation professionnelle lorsqu’ils procèdent au diagnostic, à l’analyse et à l’archivage d’échantillons à débattre, que ce soit à distance ou via des conférences en ligne.
Avec sa technologie modulable, le VS110 s’adapte aussi bien à l’ensemble des applications cliniques qu’aux différents domaines de l’enseignement. Les limites de la microscopie et de la télépathologie numériques conventionnelles sont sans cesse repoussées puisque les utilisateurs peuvent désormais agir sur la taille et la résolution des images à débattre et se concerter à toute heure et n’importe où. Il est ainsi possible, par exemple, d’accéder à distance à des lames virtuelles tout en disposant de fonctionnalités analogues à celles d’un microscope, sans pour autant recourir à l’instrument lui-même ; une application idéale pour un tuteur travaillant avec un groupe d’étudiants. Les utilisateurs peuvent par ailleurs observer et analyser des vues d’ensemble macroscopiques de lames qu’un microscope traditionnel ne pourrait tout simplement pas rendre.
Dans le domaine de la recherche en sciences de la vie, le VS110 offre d’excellents résultats pour l’analyse approfondie d’images ou encore la documentation spectaculaire de coupes tissulaires, de cultures cellulaires et même de puces tissulaires.
Tous les composants du système VS100 sont conçus pour interagir parfaitement, afin d’offrir un système d’analyse à haute vitesse entièrement automatisé, incroyablement flexible et facile à manipuler. Les utilisateurs ont ainsi la garantie d’obtenir les meilleurs résultats, quel que soit le type d’échantillon analysé, et ce à moindre effort. Soutenu par une véritable architecture client-serveur, le Net Image Server SQL destiné au système VS110 d’Olympus est une application de gestion et de stockage de données spécifiquement développée pour la microscopie. Ce serveur, en sus de la plateforme VS110, aide l’utilisateur à conserver tous ses fichiers dans une structure claire pour une gestion simplifiée et un partage optimal des images et des données.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.