Ophtalmologie-ORL-Odontologie: nouvelle unité de chirurgie ambulatoire

Le CHU de Dijon vient d'inaugurer une unité de chirurgie ambulatoire Ophtalmologie-ORL-Odontologie d'une capacité de 22 places (15 fauteuils – 2 lits d'ORL – 2 lits d'Odontologie – 3 lits d'Ophtalmologie). Hospitalisés pour une durée inférieure à 12h, les patients souffrant de la plupart des affections oculaires ou de certaines atteintes ORL ou pathologies buccales pourront se faire traiter dans des conditions de confort et de sécurité optimales.

Le CHU de Dijon vient d’inaugurer une unité de chirurgie ambulatoire Ophtalmologie-ORL-Odontologie d’une capacité de 22 places (15 fauteuils – 2 lits d’ORL – 2 lits d’Odontologie – 3 lits d’Ophtalmologie). Hospitalisés pour une durée inférieure à 12h, les patients souffrant de la plupart des affections oculaires ou de certaines atteintes ORL ou pathologies buccales pourront se faire traiter dans des conditions de confort et de sécurité optimales. En effet, la durée restreinte de séjour à l’hôpital est un facteur de diminution des risques d’infection nosocomiale et génère moins de stress pour le malade qui regagnera son milieu familial en fin de journée.

La chirurgie ambulatoire dégage aussi des économies, argument de poids en ces temps de contraintes financières : réduction des nuits d’hospitalisation et des coûts salariaux unitaires, reprise plus rapide des activités professionnelles des patients…

Cependant l’offre ambulatoire impose une organisation rigoureuse des professionnels et un contrôle postopératoire adapté à l’éloignement du patient et à ses facilités de déplacement…. Ce contrôle peut d’ailleurs être assuré dans certains cas par les médecins libéraux ou les praticiens hôpitaux périphériques ayant référé le patient.

Aboutissement d’une collaboration étroite entre les 3 équipes durant un an, ce projet a reçu l’appui de l’administration et de la Commission Médicale d’Etablissement.

L’inauguration s’est déroulée le vendredi 25 janvier en présence de François Rebsamen, Président du Conseil d’Administration, Olivier Boyer, Directeur de l’Agence Régionale de l’Hospitalisation de Bourgogne, et Pierre-Charles Pons, Directeur Général. La coordination de l’unité est assurée par le Professeur Catherine Creuzot-Garcher, Chef de Service d’Ophtalmologie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.