Optimiser le parcours du patient aux urgences

Des soins fiables pour le patient, des temps d'attente réduits, et un suivi hautement performant grâce à l'utilisation de la technologie RFID (Radio Frequency Identification) et sans-fil. Ces systèmes équiperont la nouvelle génération d'hôpitaux. Au Centre Hospitalier Universitaire de Nice, le futur est déjà d'actualité !

Des soins fiables pour le patient, des temps d’attente réduits, et un suivi hautement performant grâce à l’utilisation de la technologie RFID (Radio Frequency Identification) et sans-fil. Ces systèmes équiperont la nouvelle génération d’hôpitaux. Au Centre Hospitalier Universitaire de Nice, le futur est déjà d’actualité !

Le Centre Hospitalier Universitaire de Nice et IBM ont collaboré pour la conception et le déploiement d’un projet pilote combinant les technologies RFID et sans fil afin d’optimiser le parcours patient dans le service des urgences. Un plus pour les 70 000 personnes accueillies chaque année au urgences de l’hôpital Saint Roch !

Objectif localiser le patient en temps réel à n’importe quel moment et de n’importe quel endroit du service d’urgence de l’hôpital pour permettre de fournir des soins sans délais ou temps d’attente inutiles. Pour y parvenir, non seulement les patients mais aussi l’ensemble de l’équipement médical et les tablettes PC des médecins sont équipés d’une puce RFID. La « géolocalisation » sans fil du patient et de l’équipement optimise les soins et permet de connaître la disponibilité de l’équipement.

Fluidifier le processus de soins et de contrôle durant le temps de passage du patient dans le service
Dès leur arrivée aux urgences, les patients sont immédiatement munis d’un bracelet RFID personnalisé qui les suit à chaque niveau de traitement, en maintenant en permanence le contact avec un moniteur qui enregistre en temps réel toutes les données liées au patient (avec quels professionnels de santé a-t-il été en contact, quels équipements ont été impliqués…). Ces informations sont diffusées auprès du personnel médical simultanément sur des larges écrans LCD et sur les tablettes PC des médecins, également équipés de la technologie RFID.

Le Centre de Solutions RFID Wireless Broadband & Sensing d’IBM, La Gaude et le Centre Sciences du Vivant & Santé d’IBM La Gaude ont conjointement piloté le projet avec le Centre Hospitalier Universitaire de Nice et son pôle Innovation Technologique. Cette technologie permet de suivre en simultané l’équipement médical et sa capacité d’utilisation dans un souci d’optimisation et de rationalisation du traitement pour le patient. Le personnel médical du service d’urgence est tenu informé à tout moment du traitement dont ont besoin les patients et peuvent par conséquent les soigner de manière ciblée sans perte de temps inutile.

En utilisant le système d’information, le médecin peut également consulter le dossier du patient et accéder immédiatement aux conclusions des dernières analyses. Pour le Dr Jacques Levraut, praticien hospitalier au service des urgences de l’hôpital, « grâce à ce système nous serons en mesure de résoudre plusieurs problèmes simultanément. D’abord, nous assurer que les soins accordés au patient sont fiables et sans problème en étant toujours capable de pouvoir connaître exactement sa phase de traitement. Ensuite, grâce à ces informations personnalisées nous pourrons aussi améliorer le traitement». Les responsables des flux du Service d’Urgence (EUFM, Emergency Unit Flow Manager) et celui de la Géolocalisation travaillent en parallèle, avec les technologies RFID d’IBM. Ce sont les deux plus importants départements de l’hôpital. L’EUFM relaye les informations demandées aux terminaux tels que les postes de travail, les appareils sans fil et les écrans LCD.

« Le projet Hôpital Nouvelle Génération montre encore une fois ce que la technologie RFID peut accomplir. Ce sera un pas de géant dans l’utilisation de cette technologie dans le milieu médical », selon Jean-Michel Corrieu, responsable technologies RFID et Wireless pour IBM.

« Toutes les hypothèses sont possibles. Un marché considérable est envisageable, de la traçabilité RFID des banques de sang à l’efficacité de la postcure du patient ».

Le pôle Innovation technologique du CHU de Nice : PITCHUN

Il réalise la déclinaison et la traduction des innovations technologiques aux bénéfices de la santé et du bien-être. Ouvert et connecté en permanence aux partenaires industriels et académiques, il apporte des idées, initie des projets, recherche leurs financements, les amène à maturation jusqu’à impliquer progressivement tous les services spécialisés concernés du CHU de Nice pour le développement et le déploiement à grande échelle.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.