Organisation innovante

« L'organisation du CHU de Montpellier va être modifiée en profondeur. Qualité et efficacité au service des patients sont les deux valeurs fondamentales ; les référentiels de l'ANAES deviennent l'ossature de la nouvelle organisation transversale du CHU. » Guy Vergnes, Directeur Général

« L’organisation du CHU de Montpellier va être modifiée en profondeur. Qualité et efficacité au service des patients sont les deux valeurs fondamentales ; les référentiels de l’ANAES deviennent l’ossature de la nouvelle organisation transversale du CHU. »
Guy Vergnes, Directeur Général

Le projet d’établissement du CHU de Montpellier 1997-2002 témoignait déjà de la volonté de ne pas rester organisé par domaine d’activité. Depuis, l’établissement a mené une politique qualité avec pour point d’orgue la procédure d’accréditation achevée en février 2002.


Aujourd’hui ce travail se poursuit avec une réorganisation des Directions, et plus largement de l’établissement, qui répond à plusieurs objectifs :

– une exigence de qualité qui implique une vigilance constante,
– une délégation de gestion très attendue notamment par le corps médical,
– un rééquilibrage des missions entre directions et services au contact du patient, et directions fonctionnelles pourvoyeuses des moyens,
– une amélioration de la coordination des actions et projets menés,
– un éclairage préalable des prises de décisions toujours plus performant,
– une affirmation des missions qui font la spécificité des CHU.


« Dynamiser l’établissement, répondre aux attentes du corps médical et toujours mieux prendre en compte le patient, tels sont les principes fondateurs qui guident cet ambitieux projet. »
Guy Vergnes, Directeur Général


Resserrement des compétences et déconcentration de la gestion

La notion de qualité doit être présente au quotidien, dans la gestion comme dans les projets. L’organisation traditionnelle du CHU a été repensée en fonction des référentiels ANAES et 4 départements ont été créés :


1. Le Département de « l’offre de soins »
placé sous la responsabilité de Claude Storpper regroupera tous les référentiels qui touchent à la prise en charge du patient (Droit et information du patient, Dossier du patient, Organisation de la prise en charge &). Il aura pour mission de fédérer et d’organiser de façon efficiente les moyens mis à disposition des malades. Les notions de services et d’établissements seront supprimées au profit d’un nombre limité de « centres de responsabilités » disposant d’une délégation de gestion. Dans ces centres de responsabilités, lieux de concertation, équipes et moyens seront coordonnés, au plus près des patients.


2.Le Département des « ressources financières, humaines, techniques et technologiques
placé sous la responsabilité de Thierry Courbis, correspond aux référentiels de management et de gestion (Management de l’ établissement et des secteurs d’activité, Gestion des fonctions logistiques, Gestion des ressources humaines, Gestion du système d’information) en regroupant les 6 Directions fonctionnelles spécialisées du CHU. Ce département développera entre elles les synergies dans une logique de bonne gestion des processus transversaux. Il doit également être à l’initiative d’une déconcentration véritable au profit des centres de responsabilités.


3. Le Département de la qualité et de la sécurité

placé sous la responsabilité de Monique Cavalier, aura pour mission de développer la politique qualité, l’évaluation et la prévention des risques (référentiels ANAES, Gestion de la Qualité et prévention des risques, Vigilances sanitaires et sécurité transfusionnelle, Surveillance, prévention et contrôle du risque infectieux) directement ou en coordination avec les organisations techniques et médicales en charge de missions de sécurité et vigilance sanitaire. Ce département illustre la volonté du CHU de faire de la qualité et de la sécurité des patients de puissants moteurs de management.


4. Le Département de la recherche, des relations avec l’université, des relations internationales et des affaires juridiques

placé sous la responsabilité de Joséphine Biaggi, tendra à valoriser les missions spécifiques du CHU afin de les maintenir à un haut niveau.


Le calendrier

Les responsables définiront des plans d’actions prioritaires en vue d’être pleinement opérationnels au plus tard en avril 2003. En parallèle, un Comité de Pilotage et des groupes spécialisés proposeront pour mai 2003 un découpage du CHU en Centres de Responsabilités. Le budget 2004 sera préparé par centres de responsabilités ; ceux-ci devraient être opérationnels au 1er janvier 2004.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.