Alors que s’achève la première phase du gros œuvre d’un chantier hors norme : « le nouvel hôpital d’Orléans (NHO) », l’établissement vient de réaliser un clip* sur la sortie de terre des premiers étages et invite les internautes à découvrir une vue du ciel, en l’occurrence de l’hélicoptère et de l’une des 9 grues, de cette ruche en construction où s’affairent 600 bâtisseurs. Le survol aérien de 4 minutes donne une idée du gigantisme de l’opération que complètent ces quelques chiffres : un bâtiment de 660 mètres, long comme deux tours Eiffel

Alors que s’achève la première phase du gros œuvre d’un chantier hors norme : « le nouvel hôpital d’Orléans (NHO) », l’établissement vient de réaliser un clip* sur la sortie de terre des premiers étages et invite les internautes à découvrir une vue du ciel, en l’occurrence de l’hélicoptère et de l’une des 9 grues, de cette ruche en construction où s’affairent 600 bâtisseurs. Le survol aérien de 4 minutes donne une idée du gigantisme de l’opération que complètent ces quelques chiffres : un bâtiment de 660 mètres, long comme deux tours Eiffel, 200 000 m² créés, 1 300 lits, 120 000 m3 de béton répartis par la plus grande pompe à béton de France dont le bras articulé monte à 60 m de hauteur, 4 800 fenêtres, 9 000 tonnes d’acier, 2 600 km de câbles (+ de deux fois la longueur de la France).
Les responsables se félicitent du respect du planning et de l’engagement du maître d’ouvrage à faire de cet établissement, le premier hôpital régional à haute qualité environnemental. Ils soulignent le professionnalisme des entreprises et la faible gêne occasionnée aux usagers et riverains. A ce jour, il reste un peu moins de 3 ans avant la livraison définitive du nouvel établissement et moins d’un an avant la fin des travaux du premier bâtiment de 120 lits qui regroupera un plateau de rééducation, des logements d’internes, les crèches et la cuisine centrale.
Tandis que s’affairent les entreprises sur le site de la Source, un autre chantier s’ouvre Porte Madeleine : la conception des organisations au sein du nouvel hôpital. Là aussi, l’opération est vaste et réunit plus de 320 professionnels répartis en 40 groupes de travail avec comme chefs d’orchestre, un comité de pilotage et un comité  opérationnel d’ouverture.
Les groupes travaillent sur des sujets tels que le circuit du médicament, l’utilisation du chariot de soins individuel, la gestion de l’urgence vitale, l’aménagement de la salle de soins, l’accueil téléphonique… Ces 40 thèmes seront regroupés sous quatre grands chapitres à savoir : la prise en charge du patient, la logistique, le système d’information et les ressources humaines. Mot d’ordre de cette mobilisation d’ampleur : améliorer l’accueil et le suivi des patients tout en optimisant les moyens à disposition
Une attention particulière est portée aux sujets relevant de la prise en charge du patient. Les réflexions et propositions seront au préalable entendues et arbitrées par un groupe composé de 16 membres : 4 médecins, 4 directeurs, 4 cadres et 4 représentants du personnel.
Afin de pouvoir progresser sur l’ensemble des thèmes, les décisions seront prises par les différents niveaux d’arbitrage au fur et à mesure de l’évolution de la réflexion.
Les prochaines étapes de la construction
Janvier 2013 : achèvement du premier bâtiment 
Automne 2013 : Emménagement des services dans le 1er bâtiment
Début 2015 : livraison du nouvel hôpital
Courant 2015 : Emménagement des services

*Le clip a été réalisé en interne par le service audiovisuel du CHR d’Orléans – Philippe Minster
Données repères
Maitre d’ouvrage : CHR d’Orleans
Maitre d’œuvre : Groupe-6 Architectes
Conducteur d’opération : Icade
Assistant maitre d’ouvrage HQE : Inddigo

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.