Oublier un temps sa douleur !

Ecoutez « des Mots Zé des Sons » ! Le CHU d'Angers a reçu une subvention de 100 000 euros pour le financement de l'opération "des Mots Zé des Sons". Opération à vocation socio-culturelle, cette intervention bénéficie du soutien de la Caisse d'Epargne dans le cadre de son programme de développement de Projets d'Économie Locale et Sociale.

Ecoutez « des Mots Zé des Sons » ! Le CHU d’Angers a reçu une subvention de 100 000 euros pour le financement de l’opération « des Mots Zé des Sons ». Opération à vocation socio-culturelle, cette intervention bénéficie du soutien de la Caisse d’Epargne dans le cadre de son programme de développement de Projets d’Économie Locale et Sociale.

Porté par des équipes soignantes et des médecins, « Des Mots Zé des Sons » est un programme de contes et d’interprétations musicales faisant appel à des artistes professionnels. Organisé sous l’égide de l’association Entr’Art, association culturelle du CHU d’Angers, ce programme est composé par des hospitaliers pour un public hospitalier (patients, visiteurs et professionnels). Une convention, entre la Caisse d’Épargne et l’association Entr’Art, a officialisé ce partenariat en juin dernier.

« Des mots zé des sons » trouve sa genèse dans une collaboration déjà ancienne entre les services de pédiatrie et « RA Conte », association de conteurs professionnels. Les nouvelles ressources permettent à « RA Conte » d’élargir ses interventions à de nombreux services. Contes en obstétrique pour la maman et l’enfant à venir, « veillées » pour les patients et leur famille du secteur de réadaptation, « racontées » dans les services de pédiatrie et de gérontologie ou encore contes au chevet sont autant d’occasion de nouer ou renouer le dialogue avec le patient.

Parallèlement, chanteurs et musiciens se succèdent au rythme d’une programmation adaptée aux besoins des différents publics. Les genres musicaux programmés sont à l’image des usagers d’un hôpital : multiculturels et trans-générationnels. C’est ainsi que se côtoient « Jazz Manouche », « chansons enfantines », « funk disco », « standards » de la chanson française, Rock et Hip Hop.

La « saison musicale » a débuté avec des mini-concerts offerts dans les lieux publics du CHU : musique à la carte en addictologie, gynécologie-obstétrique, gérontologie, pédiatrie, soins de suite et de longue durée& autant d’occasion de mettre au diapason soignés et soignants.

L’appel aux conteurs et aux musiciens n’a ni ambition thérapeutique, ni prétention artistique. Il s’agit plus simplement de créer du lien, de l’émotion, du plaisir partagé. Certains sourires, des paroles retrouvées ou encore une attention momentanée laissent à penser que l’objectif est atteint pour partie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.