Oublier un temps sa douleur !

Ecoutez « des Mots Zé des Sons » ! Le CHU d'Angers a reçu une subvention de 100 000 euros pour le financement de l'opération "des Mots Zé des Sons". Opération à vocation socio-culturelle, cette intervention bénéficie du soutien de la Caisse d'Epargne dans le cadre de son programme de développement de Projets d'Économie Locale et Sociale.

Ecoutez « des Mots Zé des Sons » ! Le CHU d’Angers a reçu une subvention de 100 000 euros pour le financement de l’opération « des Mots Zé des Sons ». Opération à vocation socio-culturelle, cette intervention bénéficie du soutien de la Caisse d’Epargne dans le cadre de son programme de développement de Projets d’Économie Locale et Sociale.

Porté par des équipes soignantes et des médecins, « Des Mots Zé des Sons » est un programme de contes et d’interprétations musicales faisant appel à des artistes professionnels. Organisé sous l’égide de l’association Entr’Art, association culturelle du CHU d’Angers, ce programme est composé par des hospitaliers pour un public hospitalier (patients, visiteurs et professionnels). Une convention, entre la Caisse d’Épargne et l’association Entr’Art, a officialisé ce partenariat en juin dernier.

« Des mots zé des sons » trouve sa genèse dans une collaboration déjà ancienne entre les services de pédiatrie et « RA Conte », association de conteurs professionnels. Les nouvelles ressources permettent à « RA Conte » d’élargir ses interventions à de nombreux services. Contes en obstétrique pour la maman et l’enfant à venir, « veillées » pour les patients et leur famille du secteur de réadaptation, « racontées » dans les services de pédiatrie et de gérontologie ou encore contes au chevet sont autant d’occasion de nouer ou renouer le dialogue avec le patient.

Parallèlement, chanteurs et musiciens se succèdent au rythme d’une programmation adaptée aux besoins des différents publics. Les genres musicaux programmés sont à l’image des usagers d’un hôpital : multiculturels et trans-générationnels. C’est ainsi que se côtoient « Jazz Manouche », « chansons enfantines », « funk disco », « standards » de la chanson française, Rock et Hip Hop.

La « saison musicale » a débuté avec des mini-concerts offerts dans les lieux publics du CHU : musique à la carte en addictologie, gynécologie-obstétrique, gérontologie, pédiatrie, soins de suite et de longue durée& autant d’occasion de mettre au diapason soignés et soignants.

L’appel aux conteurs et aux musiciens n’a ni ambition thérapeutique, ni prétention artistique. Il s’agit plus simplement de créer du lien, de l’émotion, du plaisir partagé. Certains sourires, des paroles retrouvées ou encore une attention momentanée laissent à penser que l’objectif est atteint pour partie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.