Ouverture de 12 places de chirurgie ambulatoire le 3 octobre 2005

En 2002, le public Rémois découvrait les 11 salles du nouveau bloc opératoire central de l'Hôpital Robert Debré. Trois ans plus tard, le voilà invité à visiter l'unité flambant neuve de chirurgie ambulatoire située à proximité de l'hôpital Robert Debré. Ce mode opératoire présente de nombreux avantages ; le principal étant la réduction de la durée d'hospitalisation à quelques heures seulement.

En 2002, le public Rémois découvrait les 11 salles du nouveau bloc opératoire central de l’Hôpital Robert Debré. Trois ans plus tard, le voilà invité à visiter l’unité flambant neuve de chirurgie ambulatoire située à proximité de l’hôpital Robert Debré. Ce mode opératoire présente de nombreux avantages ; le principal étant la réduction de la durée d’hospitalisation à quelques heures seulement. Ainsi, il s’écoulera moins de 12 heures entre l’admission et la sortie du patient. La personne opérée regagnera son domicile le jour même de son intervention – tout en bénéficiant d’une surveillance post-opératoire prolongée. De plus, le risque nosocomial est réduit. Enfin, la perspective d’une intervention en ambulatoire apparaît toujours moins stressante qu’une opération traditionnelle.
Pour bénéficier d’une intervention en chirurgie ambulatoire, les patients doivent remplir un certain nombre de critères médicaux et environnementaux

Critères médicaux l’enfant doit être âgé de plus de 6 mois et l’adulte jouir d’un bon état de santé général.
Critères environnementaux Le patient doit avoir un domicile fixe avec téléphone, bien comprendre les contraintes de sécurité, l’accompagnant doit être présent pour la sortie du patient et durant les 24 heures suivant l’intervention et doit disposer d’un véhicule.
Le consentement du patient est fondamental.

L’Unité de Chirurgie Ambulatoire fonctionne en complémentarité avec les services d’hospitalisations complètes de chirurgie et le Département d’Anesthésie. Ouverte de 7 heures à 19 heures du lundi au vendredi, elle dispose de 12 places, extensibles à 15. Son activité est coordonnée par le Pr Malinovsky assisté du Docteur Mérol et de Madame Joly, cadre de santé.

Fiche d’identité de l’unité de chirurgie ambulatoire
Surface
2800 m2
Calendrier Début des travaux en juin 2004 Ouverture en octobre 2005
Architectes Alain Janiaud associé à Philippe Gibert
Montant des travaux 3,4 millions d’euros

Définition
Sont regroupés sous le terme « chirurgie ambulatoire » l’ensemble des actes chirurgicaux ou d’investigation (examens) programmés, réalisés dans des conditions techniques nécessitant la sécurité d’un bloc opératoire, avec une anesthésie de mode variable (locale, loco-régionale, générale avec ou sans intubation), suivis d’une surveillance post-opératoire prolongée, permettant la sortie du patient le jour même de son admission sans risque majoré. L’amélioration des techniques chirurgicales et d’anesthésie autorise ce nouveau mode de prise en charge.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.