Ouverture de l’unité d’hospitalisation en addictologie

L’unité d’hospitalisation d’Addictologie du CHU de Nice, récemment ouverte à l’Hôpital Archet 2, a été présentée à la presse ainsi qu'aux professionnels de santé lundi 2 mai 2011.

L’unité d’hospitalisation d’Addictologie du CHU de Nice, récemment ouverte à l’Hôpital Archet 2, a été présentée à la presse ainsi qu’aux professionnels de santé lundi 2 mai 2011. La visite a été conduite par le Pr Xavier Hébuterne, chef du Pôle Digestif, le Dr Christian Carrère, médecin responsable de l’unité et le Pr Albert Tran, chef du service d’Hépatologie. 
L’addictologie est l’étude de la dépendance physiologique et psychologique à une substance ou à un comportement. Cette discipline permet de prendre en charge dans un cadre commun, les psychopathologies entraînant les rapports de dépendance (toxicomanie, jeu pathologique, alcoolisme, tabagisme, mais aussi anorexie, boulimie…).
Dans l’unité d’hospitalisation d’une capacité de 15 lits dont 6 chambres individuelles avec WC, les soins sont dispensés sur une période de deux semaines – incluant le week-end en fonction de l’évolution et de la compliance des personnes.
Chaque année, près de 425 patients sont soignés au Centre d’Addictologie du CHU par des équipes qui se composent de : médecins, psychologues, assistante sociale, diététicienne, secrétaire, cadre de santé, infirmières, monitrice éducatrice, aides-soignantes, agents des services hospitaliers. 

Principales affections traitées

Les addictions avec substances, les pathologies avec comorbidités, les somatiques et psychologiques, les névroses, les psychiatries bipolaires… 
Une offre large d’activités telles que : le sport, la balnéothérapie, les ateliers et les animations par la remise en forme (yoga, musicothérapie, relaxation ; soins aux huiles essentielles, groupes de parole ; ateliers mémoire, écriture, revue de presse…) font partie intégrante du soin. Parmi les soins, sont également communiquées, des informations récentes sur le VIH, l’alcool, le VHC, le tabac et le cannabis.
Par ailleurs, des Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) sont organisés en rendez-vous de consultation et Centre Méthadone.
Une Equipe Mobile ELSA (Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie) renforce la cohésion de l’ensemble.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.