Cancer : une chambre de répit à l’Hôpital d’enfants

Dans une ambiance qui fait oublier l'hôpital, la chambre de répit accueille les jeunes patients atteints de pathologies cancéreuses et leur famille qui désirent se retrouver dans l’intimité.

Dans une ambiance qui fait oublier l’hôpital, la chambre de répit accueille les jeunes patients atteints de pathologies cancéreuses et leur famille qui désirent se retrouver dans l’intimité.
S’il existe des maisons de répit construites hors des murs hospitaliers comme en Belgique ou en  Allemagne…, le concept de « chambre de répit » est par contre totalement innovant.  La maison et son confort se retrouvent à l’hôpital. Et en cas de besoin,  les  professionnels de santé sont immédiatement présents.   
 
La chambre de répit marque la volonté de l’équipe de s’adapter autant que possible aux besoins des enfants et adolescents accueillis en soins palliatifs, avec le souci constant de leur apporter la meilleure qualité de vie possible et du soutien des proches. 

L’ouverture de la chambre de répit fait de l’Hôpital d’enfants lorrain un établissement pilote dans le domaine. Située au sein du service d’Onco-hématologie pédiatrique, la chambre de répit se veut Accueillante, cosy et adaptée, la chambre est équipée d’un mobilier sur-mesure décoratif et fonctionnel (chevet réfrigéré, multi rangements, simulateur d’aube et sons naturels), salle de bain accessible (fauteuil ou brancard – douche), espace toilette pour jeunes enfants, ajout possible d’un lit supplémentaire pour favoriser la présence d’un parent.   
L’ouverture de la chambre se fait conjointement à celle d’une salle d’annonce utilisée également comme salon des familles, et d’un espace détente pour ados.
Le projet du CHRU de Nancy a été conçu et réalisé par des professionnels du service d’Onco-hématologie pédiatrique : médecin, psychologue, cadre de santé, puéricultrices, auxiliaires de puériculture, éducatrice de jeunes enfants.   
Inaugurée ce 21 septembre 2015, la chambre de répit a bénéficié de nombreux soutiens : Allée du Rêve, Anaïs contre la leucémie, ANDO, AREMIG, Blouses Roses de Nancy, BNP Paribas (le personnel de l’agence de Jarville), Combat de Kelyan, Fondation Crédit Social des Fonctionnaires, Marie-Hélène Froitier (réalisation fresques), Inner Wheel Thionville, Pascal Joffroy (réalisation meuble multi-rangements), Association Nicolas Morge, Netlogon, Publimat, Rafael Lorraine, Rotary Nancy Ouest, Salon du Bien-être (Pont-à-Mousson), TFN PROPRETE Est, Hedwige Vernin et l’ensemble des Rotary du district 1790, ainsi que de nombreux donateurs anonymes.         
Le service d’Onco-hématologie pédiatrique du CHRU de Nancy est dirigé par le Pr Pascal Chastagner. Il diagnostique et prend en charge en moyenne par an 80 nouveaux cas de cancers et réalise 10 autogreffes et 10 allogreffes de cellules souches hématopoïétiques. Centre de référence de la cancérologie pédiatrique en Lorraine, le CHRU assure cette mission au sein du réseau régional Oncolor Pédiatrie et coordonne le réseau interrégional GE-HOPE (Champagne-Ardenne, Alsace, Franche-Comté, Bourgogne, Lorraine).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.