Ouverture d’une maison médicale de garde à Carhaix

Le CHRU de Brest, avec le soutien de l'Agence régionale de Santé de Bretagne et l'Association des médecins généralistes du Kreiz Breizh (centre Bretagne) ouvre une nouvelle Maison Médicale de Garde (MMG), le samedi 2 juin 2012. Précieux maillon entre la médecine libérale et la médecine hospitalière, cette nouvelle structure propose des consultations de médecine générale le week-end.

Le CHRU de Brest, avec le soutien de l’Agence régionale de Santé de Bretagne et l’Association des médecins généralistes du Kreiz Breizh (centre Bretagne) ouvre une nouvelle Maison Médicale de Garde (MMG), le samedi 2 juin 2012.  Précieux maillon entre la médecine libérale et la médecine hospitalière, cette nouvelle structure propose des consultations de médecine générale le week-end. Synonyme de permanence et la continuité des soins en fin de semaine, elle accueille les patients dirigés par le Centre 15 et habitant l’une des 52 communes du Finistère et des Côtes d’Armor*. 34 médecins généralistes libéraux de Centre Bretagne, tous volontaires, participent à la MMG du Kreiz Breizh auxquels s’ajoutent leurs remplaçants habituels.
 
Implantée dans les locaux du CHRU, sur le site de Carhaix (bâtiment principal, consultations externes), la maison médicale de garde du Kreiz Breizh est créée par convention entre trois signataires : l’agence régionale de santé de Bretagne représentée par M. Alain Gautron, l’association médecins généralistes du Kreiz Breizh représentée par Mme le Docteur Sylvie Coquil et M. le Docteur André Saout, avec délégation de gestion à l’Association Départementale de Permanence des Soins des Côtes d’Armor, représentée par M. le Docteur Eric Bouvet, son Président) et le centre régional universitaire de Brest représenté par son directeur général M. Bernard Dupont.
 
Renseignements pratiques
La maison médicale de garde du Kreiz Breizh fonctionne uniquement le week-end, le samedi de 12 H 00 à 20 H 00 et le dimanche de 8 H 00 à 20 H 00, ainsi que les jours fériés de 8 H 00 à 20 H 00 et selon la tarification conventionnelle de la permanence des soins. Après 20 heures, la MMG du Kreiz Breizh étant fermée, les patients relevant de soins non programmés sont pris en charge soit par le service des urgences du Centre Hospitalier Régional Universitaire (site hospitalier de Carhaix), soit en visite par le médecin effecteur mobile sur le territoire.
L’accès à la MMG se fait par l’intermédiaire d’une régulation médicale téléphonique préalable assurée par le Centre 15.
 
Les 52  communes concernées
Côtes-d’Armor : Canihuel, Glomel, Gouarec, Kergrist-Moëlou, Kerpert, Laniscat, Lanrivain, Lescouët-Gouarec, Maël-Carhaix, Mellionnec, Paule, Perret, Peumeurit-Quintin, Plélauff, Plouguernével, Plounévez-Quintin, Plussulien, Rostrenen, Saint-Gelven, Saint-Gilles-Pligeaux, Saint-Mayeux, Saint-Nicolas-du-Pélem, Sainte-Tréphine,Saint-Igeaux, Trémargat, Le Moustoir, Plévin, Trébrivan,Treffin.
Finistère : Berrien, Brennilis, Carhaix, Châteauneuf-du-Faou, Cléden-Poher, Collorec, La Feuillée, Huelgoat, Kergloff, Landeleau, Laz, Locmaria-Berrien, Loqueffret, Motreff, Plonévez-du-Faou, Plounévézel, Plouyé, Poullaouën, Saint-Goazec, Saint-Hernin, Saint-Thois, Scrignac, Spézet.

Articles sur le même sujet
Qualité ET proximité : l’engagement du CHU en territoire breton
Fusion du CHU de Brest et du CH de Carhaix : d’indéniables progrès dans l’offre de soins aux Carhaisiens
L’importance territoriale de la maternité de Carhaix réaffirmée

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.