Palmarès de l’Express : le rectificatif des HCL

Relégué par erreur à la 120ème place (sur les 190 établissements classés) pour la prise en charge des infarctus du myocarde, l’hôpital Louis Pradel des Hospices Civils de Lyon s'insurge. L'établissement fait savoir dans un communiqué que l'Express s'est appuyé sur des données erronées : 139 séjours au lieu des 1 000 assurés en 2011

Relégué par erreur à la 120ème place (sur les 190 établissements classés) pour la prise en charge des infarctus du myocarde, l’hôpital Louis Pradel des Hospices Civils de Lyon s’insurge. L’établissement fait savoir dans un communiqué que l’Express s’est appuyé sur des données erronées : 139 séjours au lieu des 1 000 assurés en 2011 (978 en 2010). Seuls le CHU de Toulouse (1er au classement) et le CHR de Metz-Thionville (5ème) réalisent une activité supérieure à celle de l’hôpital cardiologique de Lyon rappelle le CHU !

Les données concernant la durée moyenne de séjour, qui jouent également sur le classement, sont également fausses (10 jours en moyenne dans l’Express alors qu’elle est en réalité de 7.2 jours).

Telles sont les informations qui avaient pourtant été transmises par les HCL à l’hebdomadaire.

Les Hospices Civils de Lyon ont immédiatement contacté l’hebdomadaire l’Express pour obtenir un rectificatif.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.