Paramedic, la plateforme qui révolutionne le transport sanitaire

Depuis octobre 2018, les structures hospitalières font fasse à un problème supplémentaire suite à la mise en place de la LFSS 2017 sur le transport sanitaire. Un budget déterminé est alloué aux établissements de santé correspondant à 20% des dépenses annuels du transport sanitaire, ceux-ci ont désormais en charge la problématique de gérer ce budget.

rn rn rn rn

rn

rn

rn

rn
Paramedic est une plateforme Web simple et intuitive ayant pour objectif d’assurerrnaux établissements de soins une bonne gestion des transports sanitaires.
rnAlors qu’un infirmier passait en moyenne sept minutes à commander un transport,rngrâce à un formulaire simplifié et personnalisable selon les requêtes dernl’établissement, avec Paramedic trente secondes suffisent. Les professionnels dernsanté se déchargent psychologiquement de la gestion des transports, tout enrnbénéficiant d’un suivi en temps réel, leur permettant d’avoir des données précisesrnsur l’état d’avancement des véhicules.rn

rn
Paramedic, par le biais d’un reporting détaillé, fournit une analyse personnalisée etrnun suivi financier aux établissements de santé. Ainsi, les structures de soinsrnassurent une gestion pérenne de leur enveloppe budgétaire.
rnMais, Paramedic n’est pas qu’une plateforme. Au delà de son côté technique, unrnplateau de supervision assure un service humain de qualité.rn

rn
À ce jour, il n’y a pas véritablement d’instances de coordination entre lesrnétablissements de santé et les transporteurs. Les échanges quotidiens sontrnbilatéraux et s’opèrent au coup à coup. Paramedic devient l\’intermédiaire desrndifférents partis pour que les transports inter et intra hospitaliers soient gérés aurnmieux.rn
rn
 Paramedic s’engage également à surveiller son impact écologique en favorisant lerntransport partagé ainsi que l’ordonnancement des transports par zone, afin d’éviterrnles retours à vide.rn
rn

rn

rn

rn

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.