Partenariat entre le CHU de Nantes et le Stade Nantais UC

Lundi 8 janvier 2007, le CHU de Nantes et le Stade nantais UC ont signé une convention formalisant le suivi médical et chirurgical des joueurs de rugby licenciés au club Stade Nantais UC dans le domaine de la médecine du sport et de la traumatologie sportive spécifique à la pratique de ce sport.

Lundi 8 janvier 2007, le CHU de Nantes et le Stade nantais UC ont signé une convention formalisant le suivi médical et chirurgical des joueurs de rugby licenciés au club Stade Nantais UC dans le domaine de la médecine du sport et de la traumatologie sportive spécifique à la pratique de ce sport.

Le suivi et la prise en charge thérapeutique des joueurs seront assurés par des praticiens du pôle ostéo-articulaire et du pôle médecine physique et réadaptation – soins de suite.

Le Stade Nantais UC Rugby qui compte près de 450 licenciés, aux âges et horizons différents, cherchait une structure pouvant prendre en charge rapidement et avec des soins de qualité, les différentes pathologies inhérentes à la pratique de ce sport.

Une consultation de traumatologie du sport sera assurée tous les lundis après-midi. Elle permettra de donner un avis diagnostique et de réaliser des examens radiologiques et une échographie dédiée à l’appareil locomoteur. En dehors de ce jour de consultation multidisciplinaire, le club pourra faire appel au service d’orthopédie en cas de blessure. en dehors de heures ouvrables (après 18 heures) l’équipe de garde sur place de chirurgie osseuse (un senior et un interne spécialisés) peut prendre en charge un joueur blesse et présentant un problème urgent.

Le suivi des pathologies ostéo-articulaires des joueurs du club Stade Nantais UC nécessitant la réalisation d’un test isocinétique* sera effectué au sein du service de médecine du sport. La rééducation sera réalisée dans le service de médecine physique et réadaptation locomotrice en hospitalisation conventionnelle ou en hospitalisation de jour, selon la gravité des cas.

Le Stade Nantais UC Rugby assure, quant à lui, la prise en charge financière de ce suivi et de ces consultations selon la tarification en vigueur dans les hôpitaux (consultation spécialisée, examens complémentaires, bilan spécifique du sport de haut niveau).

* Un exercice isocinétique est un mouvement, aidé ou non par une machine, qui se fait à vitesse constante, pour permettre à la force développée par le muscle de rester constante tout au long du mouvement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.