Participez à l’étude COH-FIT, une enquête internationale pour évaluer l’impact de la crise sanitaire COVID-19!

L'étude COH-FIT (Collaborative Outcomes study on Health and Functioning during Infection Times) est vaste enquête internationale de santé publique concernant les populations des pays touchés par la pandémie de COVID-19. Elle a pour objectif d'identifier les facteurs de risque et de protection pouvant contribuer à la création de programmes de prévention et de traitement pour la pandémie COVID-19 et d'autres éventuelles pandémies à venir.

L’étude COH-FIT (Collaborative Outcomes study on Health and Functioning during Infection Times) est vaste enquête internationale de santé publique concernant les populations des pays touchés par la pandémie de COVID-19. Elle a pour objectif d’identifier les facteurs de risque et de protection pouvant contribuer à la création de programmes de prévention et de traitement pour la pandémie COVID-19 et d’autres éventuelles pandémies à venir.
Le projet implique près de 200 enquêteurs dans plus de 40 pays, parmi lesquels des chercheurs du GHU Paris Psychiatrie & Neurosciences, et est officiellement soutenu par de nombreuses sociétés scientifiques et associations professionnelles nationales et internationales.

Une participation ouverte à tous

Cette enquête s’adresse à tous: patients, soignants, tout individu, qu’il ait contracté ou non le virus. Le questionnaire est accessible dans toutes les langues en cliquant sur le lien. Il est anonyme et prend au maximum 30 minutes, si besoin en plusieurs fois. L’objectif immédiat étant de comprendre et évaluer l’impact de l’épidémie sur la santé physique et mentale des individus, de la population générale.
Il s’agit à terme d’analyser ces données en comparant les populations par aire géographique, niveau de vie, facteurs de risques et définir des stratégies de prévention, d’accompagnement, de recommandations pour mieux lutter contre le virus et de futures épidémies. Car, pour comprendre et combattre efficacement les effets du virus, il faut savoir ! Cette étude est la plus vaste jamais engagée, parmi plus de 70 pays, et vise à terme le million de répondants.

Pour participer: www.coh-fit.com

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Greffe du foie : une machine pour réanimer les greffons fragiles

Depuis le mois de juillet, ont été réalisées au sein du CHU de Toulouse cinq greffes de foies impliquant des greffons reperfusés et oxygénés. Une avancée importante, rendue possible par l’arrivée d’une machine à perfusion. Si elle est pratiquée dans plusieurs hôpitaux français, cette technique laisse entrevoir, à l’heure où sévit une pénurie d’organes, des progrès majeurs dans le champ de la greffe.

Télémédecine : à la rescousse des marins du monde entier

Elle a beau se trouver à une heure et demie de la Méditerranée, Toulouse est scrutée par les marins du monde entier. La ville rose, plus précisément le centre d’urgence médicale de l’hôpital Purpan, abrite le Centre de consultation médicale maritime français. Chaque jour, ce SAMU des océans vient en aide aux professionnels de la mer aux quatre coins du globe. Immersion dans ce lieu largement méconnu du grand public.

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.