Passer commande sur informatique

Fort du succès rencontré depuis deux années, par la commande en ligne des fournitures de bureau, le CHU d'Amiens s'est engagé, auprès de 17 autres CHU, dans un projet commun d'e.procurement : une plate-forme dématérialisée d'approvisionnement en ligne.

Fort du succès rencontré depuis deux années, par la commande en ligne des fournitures de bureau, le CHU d’Amiens s’est engagé, auprès de 17 autres CHU, dans un projet commun d’e.procurement : une plate-forme dématérialisée d’approvisionnement en ligne.

Dès 2003, l’établissement élabore un programme fonctionnel détaillé, une consultation est ensuite lancée sous la forme d’un appel d’offres sur performance. Sur les 5 candidats sélectionnés, 4 sont retenus et un seul est choisi en juillet 2004 : le groupement solidaire EDS Achatpro. EDS, mandataire du groupement, est un intégrateur reconnu internationalement et, Achatpro, fournisseur de solution d’e.procurement, est une place de marché diversifiée. Parmi ses clients, on retrouve de grands groupes tels que : Norauto, Faurécia, Areva, Auchan, Galeries Lafayette, UGAP, Casino, Hachette, Alstom ou Legrand.

Depuis, 3 sites pilotes ont mis au point la solution, en l’adaptant au contexte des CHU, et en se répartissant les grands domaines d’achat :
Le CHRU de Lille : les fournitures de laboratoire
Le CHU de Nantes : la pharmacie et les dispositifs médicaux
Le CHU d’Amiens : les fournitures de laboratoire et d’hôtellerie.
Plusieurs versions ont été testées. Aujourd’hui, toutes les fonctionnalités souhaitées de la demande de service à l’expédition de la commande sont disponibles, ainsi que les outils liés à la réception, au traitement de la facture, au suivi du budget et au reporting.

Au CHU d’Amiens, le déploiement progressif de l’e-procurement débute par une formation réalisée sur site, qui permettra à chacun d’utiliser ce système simple et convivial. A terme, les CHU disposeront d’un outil unique et partagé. Les demandes exprimées depuis les services de soins, seront instruites dans les services en charge des achats. Les bons de commandes créés et signés électroniquement, seront transmis sous cette forme aux fournisseurs (fax, mail, échanges de données informatisées (EDI)). Ces derniers renseigneront électroniquement la disponibilité et la date d’expédition sur le portail achatpro. Enfin, les produits livrés seront réceptionnés dans les magasins puis dans chaque service.

D’après un article de Thierry Plantard, Directeur-Adjoint, Pôle Investissements et Logistique  Services Economiques (CHU Amiens)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.