Pathologies vasculaires : du gène au lit du malade

L'institut du thorax du CHU de Nantes organise les 23 et 24 octobre prochain au Croisic un séminaire dédié au pathologies vasculaires en y intégrant les aspects moléculaires et cliniques.

L’institut du thorax du CHU de Nantes organise les 23 et 24 octobre prochain au Croisic un séminaire dédié au pathologies vasculaires en y intégrant les aspects moléculaires et cliniques.

Ce séminaire de formation est destiné aux internes et chefs de clinique des universités et assistants des hôpitaux (CCA) des disciplines cardiovasculaires et d’endocrinologie ainsi qu’aux jeunes scientifiques des domaines
cardiovasculaires.

Au programme :
HYPERTENSION
– pharmacologie de l’hypertension : nouveau regard sur les béta-bloquants
– dysfonction endothéliale et pathologies vasculaires
– mécanismes physiopathologiques de la rigidité artérielle
charge au long cours de la maladie

ASPECTS CLINIQUES ET THERAPIES DES PATHOLOGIES ARTERIELLES
– apport des données épidémiologiques à la compréhension de l’hypertension artérielle réno-vasculaire
– thérapies génique et cellulaire en pathologie vasculaire : résultats des essais cliniques et perspectives
– registre REACH : impact sur la prise en charge au long cours de la maladie athérothrombotique

ATHEROTHROMBOSE / RESTENOSE
– facteurs de risques-dyslipidémie
– effets pléiotropiques des statines : rôle du PPARalpha
– immunité/inflammation et athérosclérose
– des hémorragies pariétales à la thromboformation
comme déterminants des complications de l’athérosclérose
– resténose intra-stent : nouveautés et perspectives

Inscription obligatoire sur le site
http://www.institut-du-thorax.org
E-mail : href= »mailto:institut-du-thorax@nantes.inserm.fr »
Date limite d’inscription : 30 Septembre 2006
Contact: Annie Busson
TÉL. : 02.40.41.11.10. FAX : 02.40.41.29.50.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.