Patients sourds et malentendants : un accueil personnalisé

Le 28 septembre 2007 le CHU de Rennes inaugure les locaux de l'unité régionale d'accueil et de soins des patients sourds et malentendants. A leur disposition une équipe bilingue les accompagnera afin de faciliter leur accès à tous types de soins et de prévention.

Le 28 septembre 2007 le CHU de Rennes inaugure les locaux de l’unité régionale d’accueil et de soins des patients sourds et malentendants. A leur disposition une équipe bilingue les accompagnera afin de faciliter leur accès à tous types de soins et de prévention.

En comblant un déficit de communication, l’unité offre une plus grande qualité de prise en charge aux patients sourds et des malentendants. Ces derniers auront la possibilité de choisir la langue d’accès aux soins.

Les missions sont développées sous forme de consultations
– accueillir et informer les personnes sourdes profondes gestuelles dans leur langue,
– consultations de médecine générale en langue des signes,
– consultations psychologue en langue des signes,
– consultations spécialisées avec interprète en langue des signes,
– amélioration de la prise en charge des patients hospitalisés.

L’unité sensibilise également le personnel hospitaliers, ses partenaires extérieurs et le public à la prise en charge des patients sourds,
– interventions auprès des étudiants (sensibilisation, cours, suivi de mémoire…),
– organisation de réunion d’information à thème « santé » auprès du public sourd (associations, écoles).

L’unité coordonne aussi la mise en place du réseau régional de soins pour sourds et sourds malvoyants en passant des conventions avec d’autres hôpitaux, (par exemple avec le CHU de Dinan pour la prise en charge des patients via la visio interprétariat) en développant des partenariats comme avec le CRESAM à Poitiers (Centre de ressources expérimental pour enfants et adultes sourds, aveugles et sourds malvoyants).

L’unité du CHU de Rennes est composée d’une équipe bilingue
– Docteur Isabelle Ridoux, responsable de l’unité,
– Morgane Robert, aide soignante, sourde,
– Anne Sophie Le Leuc’h, psychologue sourde,
– Anne Coquemont, secrétaire médicale,
– Interprètes en langue des signes française.

Située allée des marronniers à Pontchaillou, l’unité est rattachée au pôle Soins de support, dont le responsable est M. le Professeur Pinel. Depuis le 1er janvier 2007, lunité possède depuis le 1er janvier 2007 des locaux dédiés indépendants (accueil, bureau de consultation, d’interprétariat).

La France compte 11 unités régionales pour patients sourds et malentendants
Suite au constat, d’une part de la difficulté d’accès aux soins des patients sourds profonds gestuels du fait de la barrière de la langue et d’autre part, du manque d’informations en matière de santé et de connaissance du corps comte tenu de l’illettrisme, le ministère de la santé a progressivement permis la mise en place des unités régionales de prise en charge spécifique sur l’ensemble du territoire. A l’heure actuelle il existe onze unités régionales.

L’unité de Rennes a ouvert en avril 2003, c’est la seule dans le grand ouest. Les unités les plus proches sont celles de la Salpetrière Ste Anne et de Bordeaux.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.