A l'occasion de la journée internationale des droits de l'enfant, une attention particulière est portée à l'accueil des petits malades à l'hôpital. Pour dédramatiser les soins ou amorcer un dialogue, les infirmières vont offrir une poupée Plume et des feutres multicolores aux jeunes hospitalisés. A eux de donner vie à Plume et d'imaginer son histoire. L'initiative a déjà séduit une vingtaine de services pédiatriques. Celui du CHR d'Orléans distribuera les poupées Plume le 23 novembre 2010 à ses jeunes patients. Un geste tendre et généreux porté l'association Apache (Association pour l'Amélioration des Conditions d'Hospitalisation des Enfants) avec le soutien de la Fondation de la MACSF.

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, une attention particulière est portée à l’accueil des petits malades à l’hôpital. Pour dédramatiser les soins ou amorcer un dialogue, les infirmières vont offrir une poupée Plume et des feutres multicolores aux jeunes hospitalisés. A eux de donner vie à Plume et d’imaginer son histoire. L’initiative a déjà séduit une vingtaine de services pédiatriques. Celui du CHR d’Orléans distribuera les poupées Plume le 23 novembre 2010 à ses jeunes patients. Un geste tendre et généreux porté l’association Apache (Association pour l’Amélioration des Conditions d’Hospitalisation des Enfants) avec le soutien de la Fondation de la MACSF.

L’hospitalisation : un moment difficile pour un enfant
Plume, la poupée d’APACHE, est là pour l’aider, le consoler, le divertir. Cette poupée simple, blanche, en coton, lavable et donc utilisable plusieurs fois, lui est remise comme un cadeau de bienvenue avec un livret d’utilisation et des feutres multicolores.
L’enfant va l’utiliser comme support pour exprimer ses émotions face à la maladie : sa colère, sa peur… Un adulte peut aussi s’en servir pour expliquer les soins qui vont être dispensés.

L’ «outil de médiation » a été adopté par une vingtaine d’établissements hospitaliers dont 8 CHRU

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.