Personnes âgées : leurs médecins de ville en contact direct avec l’AP-HM via une hotline

Le pôle de gériatrie de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille (AP-HM) dirigé par le Pr Patrick Villani, a mis en place un numéro de téléphone réservé aux médecins généralistes de l’agglomération marseillaise, aux médecins coordonnateurs d’EHPAD ou d'établissements médico-sociaux.
Le pôle de gériatrie de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) dirigé par le Pr Patrick Villani, a mis en place un numéro de téléphone réservé aux médecins généralistes de l’agglomération marseillaise, aux médecins coordonnateurs d’EHPAD ou d’établissements médico-sociaux.

Ce service + vient renforcer la relation ville hôpital que l’AP-HM entend développer. L’objectif est de mettre en place avec le professionnel de ville et en concertation avec la personne âgée, la solution qui lui conviendra le mieux.

Cette échange privilégié va fluidifier le parcours de la personne âgée entre la ville et l’hôpital en aidant les professionnels à faire face aux situations complexes. Les gériatres qui prennent en direct les appels possèdent une solide expérience. Ils sont capables, selon les situations d’organiser une hospitalisation sans passer par les urgences ou de proposer des alternatives comme des séances d’hôpitaux de jour ou encore de dépêcher dans les EHPAD ou à domicile des médecins gériatres membres des réseaux de gériatrie de la ville et des équipes mobiles hospitalières.

Le pôle de gériatrie de l’AP-HM

Le pôle de gériatrie dispose de deux unités de Soins de Suite et de Réadaptation de 50 lits spécialisées dans la prise en charge des personnes âgées poly-pathologiques dépendantes ou à risque de dépendance situées à Sainte-Marguerite, d’une unité de court séjour de 25 lits ainsi que de 21 lits délocalisés sur le site de la Timone, d’un hôpital de jour gériatrique et d’une plateforme de consultations externes.
Deux équipes mobiles de gériatrie et une unité transversale d’oncogériatrie viennent compléter l’offre de soins. 
Au total, le pôle de gériatrie prend en charge chaque année près de 6 000 personnes âgées.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.